Partagez | .


 The rainy afternoon in the park. Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Age : 24
Messages : 13
Date d'inscription : 12/11/2018
Localisation : Poudlard

MessageSujet: The rainy afternoon in the park. Libre.   Sam 17 Nov - 16:37
♛ The rainy afternoon in the park
Dans le monde, il n'y a pas d'un côté le bien et de l'autre le mal. ll y a une part de lumière et d'ombre en chacun de nous. Ce qui compte c'est celle que l'on choisir de montrer dans nos actes, ça c'est ce que l'on est vraiment. # Sirius Black.

   
▼▲▼

   
En cette après-midi légèrement ensoleillée du mois de Novembre, le jeune Yaxley est tranquillement installé à une table la plus éloignée de la bibliothèque. De nombreux ouvrages sont positionnés sur le bureau, si bien qu'il ne lui reste pas beaucoup de place pour qu'il puisse rédiger son devoir sur le parchemin. De temps en temps, l'étudiant de cinquième année relève la tête pour jeter un rapide regard dans la pièce lorsque des élèves haussent un petit peu trop la voix. En guise de réponse, Alceste se contente uniquement de secouer la tête, avant de se replonger dans son devoir d'histoire de la magie. Le nouveau préfet de la maison des rouges et or, est tellement absorbé par son devoir qu'il n'arrive pas à savoir depuis combien de temps, il se trouve dans la pièce à travailler. Ce n'est qu'un point finale sur le troisième rouleau de parchemin qui indique au jeune homme qu'il a terminé son devoir et qu'il peut dès a présent, profiter de son après-midi, malgré le ciel qui commence à s'assombrir.

Le gryffondor range ses parchemins dans son sac, qu'il positionne sur son épaule après l'avoir soigneusement fermé. Il attrape les différents ouvrages qui sont sur la table et part ensuite les ranger à leur place respective. Une fois qu'il a terminé, Alceste sort de la bibliothèque d'un pas rapide et silencieux. L'élève de cinquième année arpente les nombreux couloirs du château jusqu'au septième étage dans un pas tout aussi rapide que dans la bibliothèque. Lorsqu'il arrive devant le tableau de la grosse dame, le sorcier s'arrête. « Abstinence ». Le préfet attend patiemment que le tableau pivote sur elle-même pour le laisser entrer. Quand l'adolescent pénètre dans la salle commune, Yaxley laisse échapper un soupire de bien-être lorsque la chaleur des flammes qui crépitent dans la cheminée vient doucement caresser sa joue. Alceste monte tranquillement les escaliers en colimaçon, pour ensuite pousser la porte de son dortoir, allant poser ses affaires à côté de son lit à baldaquin.

Avant de sortir de son dortoir, le regard du jeune homme s'arrête sur la fenêtre qui se trouve juste à côté de son lit. Il s'agenouille devant celle-ci, regarde le ciel qui s'assombrit davantage à cause de l'orage qui approche dangereusement. Pendant de longues minutes, il reste dans cette position, observant la vue qui s'offre à lui et se demandant s'il doit oui ou non prendre l'air en faisant un petit tour dans le parc ou, s'il doit au contraire se fourrer dans l'un des canapés confortables de sa salle commune à profiter de la douce chaleur qui se dégage de la cheminée. Après mûre réflexion, le garçon se relève, attrape son écharpe aux couleurs de sa maison qu'il positionne autour de son cou, avant d'attacher sa cape noire d'hiver, avant de ressortir de son dortoir. Lorsqu'il descend la dernière marche de l'escalier, Alceste remarque que la salle commune vient de se remplir. Certains élèves de premières années se sont déjà accaparé les canapés. D'autres sont installés un peu partout, discutant et riant entre eux. Le jeune homme presse le pas pour sortir de la pièce, avant qu'une personne vienne lui adresser la parole.

Lorsque le préfet ouvre la porte pour se retrouver à l'extérieur du château, il lâche un juron en sentant le vent froid venir lui donner une claque sur les joues qui se mettent tout de suite à rougir. Il remonte son écharpe pour couvrir convenablement sa nuque et part affronter le froid automnale, pour profiter du calme qu'offre le parc par ce temps. Il marche paisiblement, observant de temps en temps les groupes d'élèves qui chahutent entre eux, et qui comme Alceste profitent du calme. Malgré lui, le jeune Yaxley essaye de trouver ses jumeaux parmi les élèves affrontant la fraîcheur, pour aller leur parler même si eux, font comme si le jeune homme n'existe pas. Ne les voyant nulle part, le cinquième année s'installe sur un banc, levant les yeux au ciel dans l'espoir que sa chouette Onyx, vole dans les parages pour qu'elle puisse venir lui tenir compagnie le temps d'un instant.  

   
CODAGE PAR AMATIS

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 31/07/2018

MessageSujet: Re: The rainy afternoon in the park. Libre.   Sam 17 Nov - 18:53
The rainy afternoon in the park- Libre

L’hiver s’était enfin installé. Le soleil et la chaleur avaient laissé place au froid et au vent. Vous savez ce vent, pas démentiel, mais sec et froid qui vient vous arracher une peau de peau à chacun de son passage sur votre corps non protégé par un bout de vêtement.  Même si j’ai une préférence aiguée pour la chaleur, je dois avouer que ce temps ne me déplaisait pas. Non, il était gris et sanglant comme mon esprit en ces jours noir de mon existence. Non pas que je deviens mélodramatique, mais tant de chose se sont passé depuis prés de deux mois, que je me pose de sincère question sur mon existence et sur le qui je suis, ou du moins à quoi je sers dans ce pieux monde ne remplit de personne qui ne possède aucune once d’âme et d’humanité. Oui, il est vrai que depuis quelques semaines, certaine idées noires me traverse l’esprit. La recherche de la paix, de la tranquillité, mais surtout cette petite flamme qui brule au fond de ton corps, qui te fait te dire : « putain je suis bien ». Moi cette flamme, je n’ai pas l’impression qu’elle est existence un jour. Peut être à ma naissance mais j’en doute sincèrement.


Cela fait deux jours que j’ai envoyé un hibou au directeur et que je n’ai aucune réponse de sa part. J’ai du mal à savoir si cela est plutôt bon signe ou au contraire. Mais, le temps nous le dira bien assez vite je pense. Du moins, j’en ai bien peur. Je regarde ma main abimée par les derniers événements. J’avais perdu deux doigts au cours de cette pénible soirée. Je m’étais rapidement retrouvé avec des doigts magiques. D’un certain coté, ils me donnaient un certain charme peut déplaisant. Mais je ne pouvais me permettre d’attirer l’attention dessus. J’enfile alors ma nouvelle paire de gant toute fraichement offerte par la famille Sherwwod. Au moins, le temps me permettait de justifier un tel style vestimentaire. Les petits curieux ne viendraient pas poser de question. Bon assez pensé comme cela.


J’enfile un long manteau noir qui me descend jusqu’au genoux, et qui porte un col assez relevé pour protéger mon coup du froid glacial. Je rajoute tout de même une écharpe aux couleurs de ma maison pour parfaire ma tenue du jours. Grace à une potion, j’ai retrouvé l’intégralité de ma chevelure, et les blessures laissaient par Kathleen Sherwood ont disparu à la vue de tous.  Pour mon plus grand bonheur, il faut l’avouer. Je ne laisse rien paraitre sur mon visage de ce que je ressens et prend la direction du froid hivernale de novembre.


Je ne fais que quelques pas avant de me rendre compte qu’un autre élève tout aussi fou que moi a eu la même idée. De plus en plus de personne suicidaire dans cette école, c’est définitif. J’hésite un instant avant de m’approcher. Je ne sais pas si à ce moment-là je préfère rester seul, et m’emmitoufler dans ma solitude. Ou alors essayé de reprendre le dessus en affichant un sourire charmeur. Je n’ai rien à perdre à essayer la deuxième option. En me rapprochant de l’inconnu, je me rends compte que ce n’est rien d’autre que le préfet de gryffondor. Comment vous dire qu’actuellement, j’ai un fort penchant pour esquiver toute forme d’autorité. Mais bon, si je ne fais rien, il ne pourra rien me faire. Je peux réussir à avoir une discussion normale, avec une personne normale sans que cela se finisse obligatoirement chez Monsieur le Directeur de Poudlard. Si ; si j’en suis sûr. Bon allé je me lance.


- Salut Alceste, je ne savais pas que tu aimais le froid à ce point-là. Qu’est ce qu’un préféré fraichement diplômé fait-il dans les parages ? Pas de bêtise j’espère ? Cela ne serait pas digne de ta nouvelle fonction


J’affiche un visage joyeux et détendu. J’essaie au fur et à mesure de reprendre une vie la plus normal possible. Même si je sais que ce n’est que le calme avant la tempête. Première objectif serait de ne pas se faire virer définitivement de cette école. Sinon, je ne sais vraiment pas comment je vais finir.  




©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 24
Messages : 13
Date d'inscription : 12/11/2018
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: The rainy afternoon in the park. Libre.   Dim 18 Nov - 11:30
♛ The rainy afternoon in the park
Dans le monde, il n'y a pas d'un côté le bien et de l'autre le mal. ll y a une part de lumière et d'ombre en chacun de nous. Ce qui compte c'est celle que l'on choisir de montrer dans nos actes, ça c'est ce que l'on est vraiment. # Sirius Black.

 
▼▲▼

 
Toujours assis sur le banc, l'adolescent regarde toujours le ciel noir qui, de temps en temps gronde violemment. Il espère vivement que sa chouette harfang, vient se positionner sur ses genoux, pour lui tenir compagnie. Depuis qu'il est arrivé au collège Poudlard, Alceste ne s'est véritablement pas lié d'amitié avec qui que ce soit. Il y a bien des parties de jambes en l'air, ci et là, mais rien d'autre, puisqu'il ne se prive en aucun cas de jeter la gente féminine comme de vieille chaussette juste après. Il y a aussi le fait que ses jumeaux, Alaryc et Astéria qui n'hésitent absolument pas à balancer des rumeurs sur son compte pour le pourrir. Et le fait également qu'Alceste préfère rester seul, plutôt que de se retrouver avec des personnes qui n'en valent pas la peine. Malheureusement, le seul véritable ami du jeune Yaxley décide de ne pas montrer le bout de son bec aujourd'hui. Le cinquième année, laisse une nouvelle fois échapper un soupire, laissant ses yeux tomber sur ses chaussures.

L'étudiant de cinquième année commence à avoir le bout de ses doigts qui commencent à devenir rouge à cause du froid. « J'aurais dû prendre mes gants.. » Le jeune homme entrelace ses doigts entre eux avant de les porter jusqu'à sa bouche, pour qu'il puisse souffler dessus afin d'essayer de les réchauffer. Après plusieurs minutes à essayer de leur redonner une température à peu près normale, Alceste décide de les fourrer dans la poche centrale de son sweat-shirt rouge.  Le préfet relève lentement la tête, pour admirer le parc du château, étrangement vide, enfin pas totalement étrange, puisque le ciel menace de pleuvoir à tout moment. Profitant pleinement du calme qui règne dans cet endroit habituellement bruyant, l'adolescent ferme les yeux, savourant chaque seconde de ce silence si délicieux.

Le cinquième année se voit dans l'obligation de ré-ouvrir ses yeux, pour les positionner sur l'élève qui vient le déranger dans sa solitude. Avant de répondre quoi que ce soit à son interlocuteur, Alceste se contente de le regarder. Aucune émotion ne peut se lire sur le visage du Gryffondor. Il détaille attentivement l'adolescent qui se trouve debout devant lui. Les cheveux brun-roux, une écharpe aux couleurs des verts et argents, ça ne peut-être que le capitaine et batteur de l'équipe de Quidditch, Luka Oz. « Oz, je te retourne exactement la même affirmation, tu dois être complètement cinglé pour être dehors avec un temps pareil. » La voix du rouge et or n'est, en aucun cas, pas désagréable, elle est simplement, distante, comme à son habitude.

Pour la première fois depuis le début de l'après-midi, le jeune Yaxley affiche un petit sourire en coin. «  Contrairement à ce que tu peux penser, je ne suis pas sans arrêt en train de faire une bêtise Oz, contrairement à certain... » Le sourire du Gryffondor s'élargit un peu plus. Alceste a en effet déjà entendu parler des exploits du Serpentard. Un nouveau coup d'œil au capitaine adverse et le sourire du préfet s'efface, lorsqu'il remarque la mine dépitée qu'affiche son camarade, même s'il essaye piteusement de le cacher derrière son sourire joyeux et une mine faussement joyeuse. Alceste se décale du banc pour pouvoir laisser Luka s'installer à côté de lui. « Et toi alors, qu'est-ce que tu fais dehors par ce temps ? Tu mets en place une stratégie pour tricher au Quidditch  ? » Le jeune Yaxley lance un petit regard à son camarade, tout en affichant pour la seconde fois de l'après-midi un sourire.


 
CODAGE PAR AMATIS

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

{

MessageSujet: Re: The rainy afternoon in the park. Libre.   
Revenir en haut Aller en bas
 

The rainy afternoon in the park. Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» An Afternoon in the Park... [Emma]
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart RPG  :: Poudlard :: Les extérieurs du Château-