Partagez | .


 Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 95
Date d'inscription : 05/08/2018

MessageSujet: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Lun 20 Aoû - 16:11
"Donnant-donnant..."


Jeudi 20 septembre, il était environ 18h00 quand Kathleen sortit du château, un livre sous le bras. Souhaitant profiter des derniers rayons de soleil avant que l'été ne laisse définitivement sa place à la grisaille automnale, elle avait pensé qu'il pouvait être agréable de se rendre au bord du lac. C'est donc avec cette idée en tête qu'elle marchait sur la rive, en quête d'un endroit calme où elle pouvait se plonger dans son bouquin. La rousse n'espérait qu'une chose : que personne ne se tenait à proximité du saule pleureur sous lequel elle appréciait s'asseoir des heures durant.

En approchant du lieu d'où elle comptait bien voir le soleil se coucher, elle se rendit compte que quelqu'un se trouvait déjà en dessous de l'arbre aux longues branches. Jurant entre ses dents, elle continua à avancer, se disant qu'avec un peu de chance, elle parviendrait à faire partir cette personne par sa simple présence. Presque arrivée à la hauteur de l'élève, elle constata qu'elle ne la connaissait que de vue. De tout évidence, sa venue n'avait pas été remarquée par la Serdaigle qui lui tournait le dos. Kathleen s'arrêta à quelques mètres d'elle, restant parfaitement silencieuse.

La demoiselle aux cheveux châtains tentait apparemment de lancer un sortilège quelconque sur de vieilles branches qui trainaient là. Penchant sa tête sur le côté, la rousse plissa ses yeux clairs. Elle essayait de comprendre ce que sa camarade tentait d'infliger à ces pauvres branches qui n'avaient rien demandé. Voir la Serdaigle échouer était divertissant, quoique moins amusant que de lui prouver qu'une sorcière plus jeune qu'elle parvenait sans difficulté à lancer ce sort qu'elle peinait à réussir.

"Mais qu'est-c'que tu fous ?!" lâcha Kathleen avec toute la douceur dont elle était capable ; c'est-à-dire aucune.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 25
Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2018
Localisation : Dans le parc de Poudlard

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Mar 21 Aoû - 10:59

Donnant-donnant

ft. Kathleen SHERWOOD

Meredith en avait clairement ras le bol de la métamorphose, et le fait que l'on soit juste au début de l'année n'aidait pas vraiment. Mais bon en même temps, elle avait pas vraiment le choix. Alors oui, elle allait transformer cette satanée branche en baguettes chinoises, peu importe le temps que ça lui prendrait. Si elle n'arrivait pas à exécuter le premier sort de l'année, ça promettait pour les autres.

Assise en tailleur au bord du lac, le livre de métamorphose posé au creux de ses jambes, elle n'arrêtait pas de répéter la formule, de faire le geste, de se concentrer sur la forme qu'elle souhaitait obtenir. Et tout ce qu'elle avait réussi à obtenir jusque là, c'était tout au plus un lobric anémique, qui finissait d'agoniser au milieu des autres bouts de bois, parti aussi vite qu'il était arrivé.

Elle commençait à rager, sévèrement même, mais elle ne pouvait pas lâcher. Sa mère lui dirait que c'est en persévérant qu'on atteint ses objectifs, et que l'abandon relève de troubles plus profonds qui... Enfin bref sa mère lui ferait comprendre que si elle abandonnait cela signifierait qu'elle avait une maladie mentale commune et incurable. C'était le loisir préféré de sa mère, lui trouver des troubles mentaux à soigner.

Alors qu'elle essayait une énième fois sa pâle tentative de métamorphose, elle entendit une voix derrière elle, qui la fit sursauter. Quelqu'un lui parlait ? A elle ? La fille bizarre qui ne dit jamais rien ? Cela lui semblait tout bonnement improbable. Aussi, avant de se retourner vers la personne qui l'avait interpellée (de manière fort peu amicale soit dit en passant), elle vérifia autour d'elle qu'il n'y avait personne d'autre. S'étant assurée d'être seule, elle se tourna lentement vers l'élève qui se tenait derrière elle.

Une jeune fille rousse, qu'elle ne connaissait pas, la regardait avec un air... moqueur ? Peut-être bien. Elle l'avait peut-être aperçue, mais ne s'en rappelait pas. Voyant l'écusson Serpentard, Meredith fut à peu près sûre que la jeune fille ne faisait pas partie de sa promotion. µRaison de plus pour que la Serdaigle s'interroge. Qu'est-ce qu'une Serpentard qui n'était même pas de la même année qu'elle pouvait bien lui vouloir ?

Ne pouvant quitter son air ahuri du visage, la brune se rendit compte qu'il serait tout de même préférable qu'elle réponde. Mais pour répondre, il fallait parler, et c'est justement ce qui psoait problème à Meredith depuis le début de sa scolarité à Poudlard. Et puis de toute façon pour répondre quoi ? Elle n'avait pas vraiment l'impression que ce qu'elle "foutait" regardait vraiment la Serpentard. Mais en même temps, cette dernière avait pas l'air de vouloir bouger sans avoir eu une réponse.

Elle tendit alors son livre, que la rousse n'avait sûrement pas encore remarqué, vu son positionnement, et montra le paragraphe qui concernait le sort que la pauvre Serdaigle essayait de lancer. Puis un léger filet de voix s'échappa de sa bouche.

Ca, mais j'y arrive pas.

Trop de mots, beaucoup trop de mots d'un coup. Elle avait l'impression d'avoir atteint son quota de l'année. Elle attendit la réponse de la rousse, un peu anxieuse, et espérant qu'elle s'en irait après.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Date d'inscription : 05/08/2018

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Mar 21 Aoû - 11:56
"Donnant-donnant..."


La Serdaigle s'empara d'un bouquin que Kathleen n'avait pas remarqué jusque-là et lui désigna un paragraphe avant de lui tendre le livre. Après avoir lancé un regard à la brune, elle s'empara d'une main et avec peu de douceur du bouquin ouvert. Faisant rapidement glisser son regard sur les quelques lignes, la rousse constata qu'il s'agissait d'un sortilège de métamorphose qui avait pour but de transformer des objets en baguettes chinoises. A ses yeux, le simple fait d'essayer de transformer des bouts de bois pour obtenir ce résultat-là était de la triche ; les bâtons ayant déjà, en quelques sortes, des formes de baguettes, la concentration nécessaire à la réussite d'un tel sortilège était amoindrie. Affichant sur son visage un sourire hautain, elle glissa ses yeux perçants sur sa camarade qu'elle commença à détailler comme si elle n'était qu'une moins que rien.

Tenant le livre avec une seule main, elle glissa sa main libre dans les plis de sa cape et en extirpa sa baguette en bois de Sureau dont le manche était très finement sculpté. Pointant l'objet de bois sur deux pierres qui trainaient là, elle les transforma à tour de rôle en baguette chinoise, d'un informulé exécuté à la perfection. Les pierres s'étaient rapidement allongées et avaient changé de couleur et de texture en un rien de temps. Comme chaque été, Kathleen avait passé ses vacances en compagnie d'un précepteur pour prendre de l'avance sur le programme scolaire ; elle avait donc déjà appris à lancer des sorts sans ouvrir la bouche, exercice qu'elle parvenait à faire désormais sans le moindre effort. Après tout, elle voulait être la meilleure, et pour cela, elle était prête à sacrifier ses vacances s'il le fallait. Faisant venir à elle les deux baguettes sur lesquelles des symboles chinois étaient même gravés, elle prit la parole sur un ton victorieux :

"Tu vois, c'est pas si compliqué, mais bon... Pas tout le monde peut être aussi doué que moi, je te l'accorde."

Peu d'élèves étant également en cinquième année avaient un aussi bon niveau de magie qu'elle. A vrai dire, elle trouvait que seul le Capitaine de Quidditch de Serpentard et quelques rares autres élèves pouvaient éventuellement dire qu'ils étaient presque aussi bons qu'elle. Oui, presque, car, à ses yeux, elle restait la meilleure. Rangeant sa baguette magique, elle s'empara des deux baguettes chinoises qu'elle avait fait voler jusqu'à les déposer entre les pages du livre qu'elle tenait toujours ouvert. Observant avec satisfaction ce qu'elle avait produit, elle finit par se rappeler qu'elle n'était pas seule. Reposant au creux du bouquin les deux pierres qui n'avaient plus l'aspect de ce qu'elles étaient en réalité, elle tendit le livre à la Serdaigle dont elle ignorait toujours le nom pour qu'elle puisse ainsi elle aussi admirer son travail. Croisant les bras sur sa poitrine, Kathleen sembla réfléchir. Elle s'exclama finalement :

"J'te propose un deal. Je t'aide à réaliser ce simple sortilège, et toi, dès que l'occasion se présentera, tu feras ce que je te demande, quelle que soit cette chose. Est-ce qu'on peut dire que le marché est conclu, Miss... Hum... Miss... Comment tu t'appelles ?"


En commençant à poser sa question, la rousse avait tendu sa main en direction de la sixième année pour qu'elle la sert, mais elle avait arrêté son geste à mi-chemin en se rendant compte qu'elle ne savait pas son nom. Kathleen n'était pas du genre à apporter son aide sans contre-partie, mais comment pouvait-elle espérer obtenir ce qui lui était dû si elle ne savait même pas le nom de ceux et celles qui lui devaient un service ? Peu de gens retenaient réellement son attention, à tel point qu'il arrivait qu'elle oublie totalement le visage de quelqu'un avec qui elle avait discuté, simplement parce qu'inconsciemment, elle estimait que cette personne ne méritait pas de prendre une telle place dans sa mémoire. Cependant, elle n'oubliait jamais le nom de ceux et celles qui lui étaient redevables. Et, à Poudlard, trouver quelqu'un dont on reconnaissait le nom n'était qu'un jeu d'enfants.  


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 25
Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2018
Localisation : Dans le parc de Poudlard

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Mar 21 Aoû - 14:09

Donnant-donnant

ft. Kathleen SHERWOOD

Meredith ouvrit de grands yeux en voyant la rousse transformer les deux pierres d'un informulé. Elle savait que ce qu'elle tentait de faire était simple, mais à ce point ? Elle fixait les baguettes que la Serpentard avaient posées sur son livre. Elle n'avait même pas ouvert la bouche, elle avait juste... lancé le sort, comme ça. La Serdaigle était impressionnée, mais un peu effrayée aussi. Elle n'osait imaginer ce que sa camarade aurait pu faire avec un sort plus puissant. Rien que l'idée lui donna un frisson, et puis la froideur de l'autre n'aidait pas.

Elle était absorbée dans ses pensées lorsque la rousse lui demanda son nom, aussi ne répondit-elle pas tout de suite. Ce n'est que lorsqu'elle vit la main en suspens qu'elle comprit. Le problème c'est que là ça commençait à faire beaucoup trop de sociabilité d'un coup, enfin, si on pouvait parler de sociabilité concernant son interlocutrice. Parce que niveau gentillesse, Meredith avait quand même déjà vu mieux. Sa mère aurait sûrement analysé la rousse comme un cas de narcissisme égocentrique à tendance mégalomaniaque, mais la Serpentard semblait être, aux yeux de Meredith du moins, ce que le commun des mortels appelait "une pétasse".

Et puis en plus de ça, fallait qu'elle parle, encore... A ce rythme là elle allait littéralement exploser son quota de l'année. Mais en même temps on lui proposait de l'aide, et ça, c'était inédit, vraiment. Et en même temps, elle en avait bien besoin de cette aide, parce que son niveau de métamorphose se limitait à se maquiller les yeux, donc c'était même pas magique. Elle décida de se lever, histoire d'être au moins à la hauteur de sa camarade. elle avait lu dans un bouquin de sa mère que parler à quelqu'un debout quand on est assis revenait à nous mettre dans une position de soumission. Et elle avait l'air assez soumise quand elle parlait pour ne pas en rajouter.

A son tour elle tendit la main, toujours laissant échapper son mince filet de voix, audible juste pour la personne à qui elle parlait.

Meredith Crane, et toi ?

Elle réfléchit pendant que la rousse répondait. Elle sentait que l'aide qu'elle s'apprêtait à accepter allait avoir un coût bien trop élevé. Alors elle tenta de modérer un peu l'échange, essayait de paraître plus convaincue qu'elle ne l'avait été jusqu'alors.

Tu.... tu veux bien m'aider en métamorphose ? Je crois que j'ai pas mal de retard à rattraper... Et si tu veux je t'aiderai quand... quand tu en auras besoin.

Bon, pour le côté sûr de soi, c'était un peu raté. Mais après tout c'était un échange équitable qu'elle proposait là. De toute façon le temps qu'elle rattrape son retard, la Serpentard aurait bien le temps de demander toute l'aide qu'elle voulait. Elle avait vraiment une énorme marge de manœuvre. Une aide à n'importe quel moment sur n'importe quel sujet, ça valait bien 6 ans de rattrapage en métamorphose non ?



Dernière édition par Meredith Crane le Ven 24 Aoû - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Date d'inscription : 05/08/2018

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Mer 22 Aoû - 13:49
"Donnant-donnant..."


Kathleen regarda la Serdaigle se lever, se contentant de la suivre de son regard calculateur sans rien dire. Elle la dépassait de quelques centimètres, mais, pour la rousse, elle n'était plus grande que (et uniquement) physiquement. En effet, à ses yeux, sa simple prestance suffisait à rendre sa camarade, d'une certaine manière, plus petite qu'elle. La brune se leva et, tout en tendant sa main que la Serpentard n'aurait même pas été surprise de voir trembler, elle se présenta de sa faible voix. Un agneau apeuré, voilà à quoi elle lui faisait penser et c'était par-fait ; exactement ce qu'il lui fallait. Si Kathleen en avait été capable, elle aurait eu pitié d'elle. Serrant avec vigueur la main qui s'était glissée dans la sienne, elle se présenta à son tour sur un ton bien plus assuré que celui qu'avait employé son interlocutrice (pour ne pas dire 'sur un ton carrément confiant') :

"Kathleen. Kathleen Sherwood, Préfète de Serpentard."

Le simple fait que la rousse mentionne le titre qui lui avait été attribué au cours des vacances montrait à quel point elle était imbue d'elle-même. Il n'était pas si étonnant que la Serpentard ait été nommée Préfète ; après tout, elle avait des notes remarquables et elle n'avait jamais fait, jusqu'à maintenant du moins, de vagues, se contentant de cracher son venin lorsque ses proies avaient le dos tourné. Je tiens cependant à préciser que, cette année, elle n'hésitera pas à sortir les crocs à la moindre occasion et elle mordra si cela s'avère nécessaire. Si elle avait eu pareil comportement les années précédentes, il y aurait eu de fortes chances qu'elle ne reçoive pas l'insigne fièrement accrochée sur sa poitrine. Quoi qu'il en soit, elle était désormais Préfète, alors que d'autres élèves auraient nettement mieux rempli ce rôle qu'elle, mais ça, la personne qui nommait les Préfets ne pouvait pas le deviner...

Revenons-en à nos moutons, ou plutôt, à notre agneau. Elle venait de reformuler la proposition que lui avait faite Kathleen, ce que cette dernière ne manqua pas de remarquer. Elle qui était connue pour toujours s'exprimer avec une grande exactitude et en employant des tournures de phrases bien pensées lorsqu'elle passait un pacte avec quelqu'un, elle savait qu'une reformulation n'était jamais à prendre à la légère. Un simple mot pouvait changer le sens même de l'accord. Meredith avait employé le verbe "aider" ainsi que le mot "besoin" qui firent presque saigner les oreilles de la Serpentard. Kathleen refusait de dire qu'elle avait 'besoin d'aide'. Elle, elle préférait donner des ordres que l'autre se devait de respecter. Et non pas quand elle en avait 'besoin' (car elle n'avait besoin de personne), mais quand elle en avait envie.

En pleine réflexion, la demoiselle laissa s'installer le silence, ses bras à nouveau croisés et son regard planté dans celui de la sixième année. Après tout, la formulation ne changeait pas grand chose à la finalité, car tout ordre pouvait être transformé, avec un peu de subtilité, en demande. "J'ai besoin de ton aide pour réussir au mieux les devoirs de divination... Etant donné que tu es en sixième, tu pourrais me donner ceux que tu as fait l'année passée ?", "J'ai besoin de ton aide pour aller jusqu'à la Grande Salle, tu peux porter mon sac ?" ou encore "J'ai besoin de ton aide pour enfreindre le règlement ! Il faudrait que tu fasses ceci pour moi...". Oui, tout pouvait être demandé au lieu d'être ordonné ! Et Kathleen était prête à faire ce qu'il fallait pour maintenir cet accord et avoir ainsi une personne de plus qui lui était redevable.

"Le marché a été conclu !" déclara-t-elle après s'être rendue compte d'un détail de taille.

Le détail auquel Kathleen avait pensé était le suivant : Meredith avait accepté l'accord avant de reformuler les paroles de la rousse. Ainsi, cette dernière n'aurait même pas besoin de demander poliment ce qu'elle désirait obtenir. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait dit "le marché a été conclu" et non pas 'est conclu'. L'acceptation s'était faite à l'instant même où les mains des deux élèves étaient entrées en contact pour une brève poignée de main. Est-ce que la Serdaigle avait cru qu'il s'agissait d'un signe de salutation ? Peut-être, mais pour Kathleen, c'était ce geste-là qui avait scellé leur accord. De bonne humeur suite à cette victoire personnelle et étant bien lunée, la Préfète était prête à remettre à plus tard sa lecture. Elle demanda donc sur un ton détaché :

"Pour la métamorphose, on commence quand ? Maintenant ?"


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 25
Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2018
Localisation : Dans le parc de Poudlard

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Ven 24 Aoû - 11:04

Donnant-donnant

ft. Kathleen SHERWOOD

Bizarrement, Meredith, dans cette poignée de main, eut l'impression d'avoir conclu un pacte avec le diable, sans vraiment pouvoir l'expliquer. Peut-être qu'à l'occasion elle enverrait un hibou à Katherina, sa mère, pour lui en parler. Aucun doute qu'elle saurait de quoi il en retournait. Mais pour l'instant Katherina n'était pas là, et la rousse venait de lui poser une question.

Commencer maintenant ? La jeune Serdaigle ne savait trop que penser. La serpentard venait de lui proposer son aide comme elle aurait dit qu'elle avait envie d'aller aux toilettes, et c'était relativement déstabilisant. La pauvre Meredith commençait à regretter ce marché, car pour l'instant Kathleen ne lui inspirait absolument aucune confiance.  Mais voilà, son regard se posa sur les baguettes chinoises et lui rappela son niveau médiocre en métamorphose, donc en fait, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle se retourna donc vers sa camarade, et, la voix un peu plus assurée que précédemment, finit par lui répondre.

D'accord. Je pense que c'est mieux si on reste là, on sera au calme non ? Tu peux t'asseoir si tu veux, j'ai peur qu'on en ait pour un moment.

Et arrivait le sujet gênant. Comment annoncer à la rousse qu'elle avait un niveau de métamorphose proche de celui d'un nouveau né ? En vérité, elle n'avait pas un niveau trop mauvais, mais elle avait une forte tendance à se déprécier, et se voyait plus mauvaise qu'elle ne l'était. Oh bien sûr, elle n'avait pas des Optimal, elle s'en sortait avec des A, sûrement obtenus de justesse, mais elle maitrisait quelques sorts. Elle avait un peu peur de la réaction de la Serpentard... Enfin elle avait un peu peur de la Serpentard tout court en fait. Elle pensait que si elle présentait les choses comme ça, Kathleen ne voudrait plus l'aider, et elle se retrouverait au point de départ. Mais en même temps, si elle ne maîtrisait même pas totalement les bases, il n'y avait absolument aucune chance qu'elle maîtrise le reste.

Pendant ses réflexions, elle avait fixé le livre, un peu comme on fixe son tas de lessive quand on ne l'a pas faite depuis une semaine. Une corvée, la métamorphose était une corvée. Elle avait pourtant gardé cette matière, plus pour faire plaisir à son père qu'autre chose. En effet, Ichabod Crane avait un excellent niveau de métamorphose, mais pas de temps pour y aider sa fille. Par conséquent non, les talents en métamorphose n'étaient pas héréditaires, du moins pas chez les Crane.

Elle lâcha un long soupir puis se retourna vers la préfète, un tout petit sourire désolé, mais presque imperceptible, affiché sur le visage.

Je vais être franche... Je suis vraiment nulle en métamorphose, et je crois qu'il va falloir commencer par du basique si je veux m'en sortir. Désolée...

Pourquoi s'excusait-elle ? Parce que Meredith Crane s'excusait toujours. Si elle avait pu, elle se serait même excusée auprès des gens de respirer leur air. Mais elle ne le faisait pas, parce qu'après il aurait fallu qu'elle s'excuse de leur avoir dit quelque chose qu'ils ne comprenaient pas... Et après, on n'en finit plus. Donc elle s'excusa juste d'être une bille, et attendit la réponse de Kathleen, ou son action si elle comptait partir, ou encore se moquer de la Serdaigle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Date d'inscription : 05/08/2018

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Dim 26 Aoû - 18:19
"Donnant-donnant..."


Après avoir obtenu la réponse de sa nouvelle proie, Kathleen regarda le sol. L’herbe, parsemée par endroits de quelques cailloux provenant de la rive du lac, semblait avoir souffert durant l’été, car elle était désormais un peu sèche et jaunâtre. Ravie d’avoir pensé à prendre sa cape, la rousse profita du fait qu’il ne fasse pas si froid que cela pour la retirer et la poser au sol. S’installant alors sur le vêtement, elle invita d’un geste de la main la Serdaigle à faire de même. Meredith annonça alors qu’elle devait également réviser ses classiques. Sans un mot, Kathleen attrapa un petit bout de bois dont la taille dépassait à peine la largeur de sa paume de main et elle le planta dans la terre entre elle et la jeune fille.

« Soit, dans ce cas commençons par un sort qu’on apprend en première année. »

Se triturant les méninges pour tenter de se rappeler ce qu’elle avait appris à l’âge de onze ans, elle se souvint finalement d’un sort qu’elle avait beaucoup aimer faire, mais qu’elle n’avait pas eu l’occasion de réaliser depuis longtemps, les précepteurs qu'elle avait durant les vacances préférant lui apprendre des choses nouvelles plutôt que de revoir les bases. Avec les potions et les sortilèges, la métamorphose était sans doute l’une des branches dans lesquelles Kathleen avait le plus de facilité. S’éclaircissant la gorge, elle se prépara à prononcer la formule. En effet, pour éviter de se rendre ridicule en échouant simplement parce qu’elle avait tenté de lancer de manière informulée un sortilège qu'elle n'avait plus pratiqué depuis longtemps, elle prononça cette fois-ci distinctement la formule :

« Avifors ! »

Le bout de bois se mit à bouger de gauche à droite et, petit à petit, il se couvrit de plumes vertes. Une tête se forma, un bec apparut et, très vite, un colibris prit forme devant les filles. Observant d’abord les deux sorcières de ses petits yeux, l’oiseau tenta de s’enfuir en prenant son envol. Alors qu’il venait de passer au-dessus de la tête des deux sorcières, Kathleen leva sa baguette et annula le sortilège. Le bout de bois tomba alors, déviant à cause du vent et atterrissant au milieu de sa chevelure rousse. Retenant un soupire, elle chercha l’objet du bout de ses doigts et, lorsqu’elle le retrouva, le replanta dans la terre là où elle l’avait déjà planté auparavant. Se rendant compte que des instructions pouvaient être utiles, elle expliqua à Meredith :

« Il faut que tu te concentres sur la forme finale que tu désires obtenir, mais également que tu tentes d’imaginer la transformation dans ta tête... Ce sort est appris aux premières années simplement parce que le geste qui doit être fait avec la baguette magique est très facile à réaliser, mais aussi parce que l’imagination n’a pas un grand rôle à jouer, étant donné que tout le monde a déjà vu un oiseau dans sa vie ! Pour ce qui est du geste à faire, il te suffit de lever et d’abaisser ta baguette très rapidement, comme si tu dessinais un « 1 » en l’air. Essaie aussi de te concentrer sur un oiseau dont la taille n’est pas trop imposante, car plus sa taille diffère de l’objet de base, plus tu devras te concentrer ! Allez, t’as plus qu’à essayer maintenant ! »

Kathleen avait essayé de parler lentement, prenant conscience du phénomène appelé l’amnésie du spécialiste. Selon ce phénomène, les personnes devenues « spécialistes » dans un domaine, ou du moins assez calées pour l’enseigner à quelqu’un d’autre, avaient tendance à oublier ce qu’être novice signifiait et les blocages que l’on pouvait rencontrer face à une nouvelle tâche. La rousse avait donc pris la peine de montrer le geste à effectuer avec la baguette magique en guise d’exemple et elle s’était concentrée pour ne pas aller trop vite dans ses explications. Une fois arrivée au bout, elle avait glissé ses yeux sur le bout de bois, attendant de voir la suite des événements.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 25
Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2018
Localisation : Dans le parc de Poudlard

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Lun 3 Sep - 17:08

Donnant-donnant

ft. Kathleen SHERWOOD

Meredith avait été totalement subjuguée par la facilité avec laquelle la rousse avait transformé le bout de bois en petit oiseau. Elle doutait sincèrement que ce sort fasse partie des bases, mais elle se dit que Kathleen savait ce qu'elle faisait. Elle avait pris place sur la cape après y avoir été invitée, et n'osait pas réellement bouger. Seulement voilà, c'était à son tour de lancer le sort.

La Serdaigle se concentra, réfléchissant d'abord à quelle sorte d'oiseau elle voulait faire appaaitre. Pas trop gros, et sans trop de détails. Oui, c'était sûrement plus simple. Soudain une image lui revint. Des poussins qu'elle avait vus lors d'une visite dans une ferme moldue, lorsqu'elle était petite. D'après sa mère cette visite était "le moyen de l'ouvrir aux autres, d'abord par le biais des animaux". Résultat des courses le bouc avait perdu ses cornes alors qu'il foncait sur l'enfant, et il avait fallu que son père lance force "Oubliettes" avant de fuir de manière très digne, sa fille sous un bras et sa femme sous l'autre. cela avait été la première et dernière visite à l'extérieur de la petite Meredith.

Cependant, aussi brève qu'elle fut, cette visite l'avait emplie de joie. Et elle se souvenait des poussins qui courraient partout, et de l'envie qu'elle avait eue, sans pour autant la formuler, d'en adopter un.

C'est donc avec un léger sourire aux lèvres qu'elle suivit toutes les instructions que la Serpentard lui avait données. Elle forma le "1" avec sa baguette, tout en prononçant clairement la formule.

Avifors

Pendant une fraction de secondes, elle se dit que cela ne marcherait pas. Puis elle vit le baton grossir et se parer d'un duvet noir. Un tout petit bec suivit de pattes tout aussi petites se formèrent, et les premiers piaillements commencèrent à s'élever.

Les yeux de Meredith se mirent à briller de joie, d'autant plus que le poussin, contrairement à l'oiseau que Kathleen avait fait apparaitre plus tôt, ne chercha pas à s'enfuir, mais au contraire se rapprocha d'elle. Elle le prit dans ses mains et le serra contre elle, essayant de rassurer le pauvre végétal/animal, qui ne devait pas comprendre grand chose à ce qui se passait.

Elle tourna vivement la tête, un grand sourire accroché aux lèvres, vers la rousse.

J'ai réussi !

Peut-être était-elle un peu trop enthousiaste, après tout ce n'était qu'un sort de première année, mais quand pour la première fois en 6 ans on réussit un sort du premier coup, il y a de quoi jubiler non ? Elle continua de regarder la Serpentard, le petit poussin toujours serré contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Date d'inscription : 05/08/2018

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Mar 4 Sep - 15:46
"Donnant-donnant..."


Les yeux rivés sur le bout de bois, Kathleen observait tout de même du coin de l’oeil les faits et gestes de sa camarade. Elle ne voulait pas la fixer afin de ne pas la perturber, mais elle se devait de quand même voir un minimum ce qu’elle faisait pour la corriger dans le cas où elle échouerait à réaliser le sortilège. Meredith prononça la formule de manière claire et distincte tout en effectuant correctement le geste avec sa baguette. C’est alors que le végétal se mit à frémir, changeant lentement mais sûrement de forme jusqu’à devenir un petit poussin recouvert d’un duvet noir. L’oiseau piaillait, sautillant sur ses pattes et se dirigeant vers la sorcière qui lui avait donné cette forme.

Aussi adorable soit l’animal, la rousse resta impassible face à la petite boule duveteuse qui piaillait. En effet, elle n’avait jamais eu une grande affection pour les animaux, quels qu’ils soient. Ce n’était d’ailleurs pas pour rien qu’elle ne possédait ni chat, ni chouette, ni hibou, ni un quelconque autre animal de compagnie qui était autorisé à Poudlard : elle n’en voulait pas. Elle ne s’était même pas attachée au cheval qu’elle montait depuis sa plus tendre enfance et dont elle ne s’occupait pas, laissant cette tâche à l’un des employés de l’écurie. Au final, ce n’était pas étonnant que l’un des cours qu’elle appréciait le moins à Poudlard soit celui de Soins aux Créatures Magiques.

Le poussin se laissa prendre sans montrer la moindre résistance, semblant même être ravi de pouvoir se blottir dans les mains de la Serdaigle. Cette dernière exprima sa joie d’avoir réussi. Kathleen, elle, se contenta d’hocher la tête, affichant une mine perplexe. Maintenant qu’elle y réfléchissait, elle se demandait si la demoiselle qui lui faisait face n’était pas celle dont elle avait entendu parler pour ses prouesses en cours de Soins aux Créatures Magiques. Meredith Crane... Meredith... Oui... C’était sans doute elle ! Ayant déjà trouvé ce qu’elle pouvait faire pour la remercier de l’aide qu’elle lui apportait, la Préfète sortit de sa torpeur et demanda :

« Tu serais pas la meilleure élève de Poudlard en Soins aux Créatures Magiques, par hasard ? Non parce que, si c’est le cas, tu pourrais me donner tes notes de cours et tes devoirs de l’année passée dans cette branche, en échange de l’aide que je t’apporte en métamorphose ! »

Si Kathleen parvenait à avoir les notes et les devoirs faits par Meredith au cours de sa cinquième, elle était sûre de pouvoir obtenir les meilleures notes dans cette branche tout au long de l’année. Il fallait cependant qu’elle ait la confirmation qu’elle ne se trompait pas d’élève, bien que la réaction du poussin noir lui donnait cette impression qu’elle s’adressait à la bonne personne. Ses yeux légèrement plissés, son regard fixé sur le visage de la Serdaigle, la rousse attendit d’en savoir plus. Son interlocutrice avait intérêt à accepter sa proposition si elle ne voulait pas la voir se lever et partir sur-le-champ.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 25
Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2018
Localisation : Dans le parc de Poudlard

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Mer 3 Oct - 14:20

Donnant-donnant

ft. Kathleen SHERWOOD

La Serdaigle avait écouté sans bouger la proposition de la rousse. Non pas qu'elle soit devenu impassible ou muette, mais Kathleen avait mentionné la "meilleure élève de Poudlard en Soin aux Créatures Magiques". Alors certes Meredith était douée, mais la meilleure de tout Poudlard ? En y réfléchissant, une légère rougeur s'était emparée de ses joues.

Elle laissa passer les secondes, flattant le dessus de la tête du poussin du bout du doigt, et réfléchissant à ce que venait de dire la Serpentard. Elle aurait effectivement pu lui passer ses notes et examens de l'année passée... Mais elle avait tout laissé chez elle, et elle craignait que sa mère ne les ai jeté car "ce qui est acquis est acquis, garder tes notes te rabaisse et te donne l'impression d'en avoir besoin". Oui la pauvre Serdaigle n'avais jamais réussi à faire comprendre à sa mère que non, elle ne connaissait pas tous les cours de toutes les matières par coeur... Et cette destruction continuelle de cours expliquait en partie le retard que la Serdaigle avait pris en métamorphose.

Et elle devait se l'avouer, elle avait soudain peur d'avouer à Kathleen qu'elle n'avait pas ses notes, et son cerveau fonctionnait à pleine vitesse pour palier à ce manque. Le problème c'est que la Serpentard ne lui inspirait absolument aucune confiance, dans le sens où si Meredith lui disait non, elle sentait bien que ses cours de soutien en métamorphose s'arrêteraient aussi vite qu'ils avaient commencé.

Puis soudain ce fut l'illumination. Si Kathleen avait demandé un soutien en sortilège, ou en potions, Meredith aurait eu besoin de ses cours... Mais il s'agissait de Soin aux Créatures Magiques ! Sûrement la seule matière pour laquelle le grand nettoyage de rentrée annuel de sa mère était justifié. Par conséquent, elle n'avait pas besoin de cours. En soit, elle était le cours !

Elle s'autorisa un léger sourire, du moins une ombre de sourire, disparue aussi vite qu'elle était apparue.

Euh je suis désolée Kathleen mais je... euh... Je n'ai plus mes cours...

Mais si tu veux je peux t'aider, je me rappelle d'absolument tout... Et c'est vrai que j'ai d'assez bonne notes.


Elle avait dit tout cela d'un coup, surprise elle-même d'arriver à aligner autant de mots d'un coup sans que sa voix ne disparaisse au milieu de la phrase. Elle leva timidement les yeux vers le visage de la rousse, qui n'avait pas arrêté de la fixer. Elle n'avait pas admis être la meilleure élève de Poudlard, elle ne pouvait clairement pas s'y résoudre, mais elle espérait avoir fait comprendre à la vert et argent que celle-ci ne s'était pas trompée de personne. Parce que là, concrètement, elle était dans l'incapacité physique, voire même mentale, de fournir plus d'explication sans déclencher une erreur de son système cérébral pour cause d'utilisation exagérée de ses cordes vocales... En gros elle avait peur de ne plus pouvoir dire un mot.

Tu... tu en dis quoi ? Ca ne t'embête pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Date d'inscription : 05/08/2018

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Ven 12 Oct - 22:09
"Donnant-donnant..."


Kathleen ne cacha pas son agacement face à la situation. Bien sûr que ça l'embêtait ! Quelle question ! Ses espoirs de devenir la plus douée en classe de soins aux créatures magiques s'envolaient aussi vite qu'ils s'étaient formés dans son esprit. Elle soupira et détourna son regard, comme un parent qui aurait eu honte de l'agissement de sa fille ou de son fils. Elle ne voulait pas d'aide à proprement parler, car elle ne savait pas encore si elle allait ou non s'en sortir dans cette branche : elle, ce qu'elle voulait, c'était les notes et les devoirs de Meredith, pas des cours particuliers ! Tout en haussant les épaules, elle répliqua sur un ton qui laissait très clairement transparaître sa déception :

"Laisse tomber... Si vraiment je galère je viendrai te demander ton aide, mais en attendant continuons à parler métamorphose !"

Elle lui expliqua alors tout un tas de choses, discutant avec la Serdaigle pour savoir ce qu'elle savait de cette branche-là de la magie afin de se faire une idée plus précise des choses qu'elle se devait de lui apprendre. Kathleen comprit bien rapidement que l'élève en face d'elle était réellement en difficulté... Elles allaient sans doute passer beaucoup de temps ensemble pour rattraper le retard que la demoiselle avait accumulé. Mais dans quoi la rousse s'était donc embarquée ? Elle n'avait pas pensé qu'elle allait devoir aider autant la sixième année !

*Mais elle me sera redevable ! Un jour viendra où son aide pourrait m'être utile...*

La petite voix qui raisonnait dans sa tête avait sans doute raison. Et Meredith n'était pas autant à côté de la plaque que ça en ce qui concernait la métamorphose : en parlant avec elle, la Serpentard avait compris que c'était surtout au niveau pratique qu'elle avait de la peine... Ca ne l'arrangeait pas vraiment, car bien qu'elle soit très douée lorsqu'il s'agissait d'utiliser sa baguette, Kathleen avait un peu l'impression que ses réussites ou ses échecs dépendaient beaucoup de son état d'esprit du moment... Et, depuis les vacances d'été, elle avait bien plus de peine à garder en tout temps ses idées claires. Après une longue conversation durant laquelle Meredith répondait par des phrases ultra courtes aux questions élaborées que lui posait Kathleen, la rousse se leva :

"Bon, bah du coup on va travailler tout ça ! Mais pas maintenant... On peut pas tout faire en un jour ! On comparera nos emplois du temps ce soir, lors du repas, pour voir quand on pourrait éventuellement se voir. Ca te va ?"

La Serpentard attendit la confirmation de son interlocutrice afin de s'en aller. Elle ne manquerait bien évidemment pas de la saluer comme il se doit avant de tourner les talons, car, après tout, elle ne manquait pas d'éducation. La rousse avait un peu l'impression que Meredith devait faire un effort considérable avant de prendre la parole, comme si elle n'était pas habituée à utiliser ses cordes vocales aussi souvent. C'était très étrange... Mais bon, peut-être s'agissait-il simplement d'une fausse impression ? Peut-être que la Serdaigle était plus dévergondée qu'elle n'osait le montrer ?



[Je te laisse clôturer et dire que Kathleen s'en va après avoir dit au revoir à ton perso' !]


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 25
Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2018
Localisation : Dans le parc de Poudlard

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   Lun 22 Oct - 11:25

class="ROTAR" style="border-color:#6699ff;">

Donnant-donnant


src="http://www.hollow-art.com/files/bases/2016/04/20160416/22918/katherine-mcnamara-shadowhunters-2903122.png" />
href="http://crushcrushcrush.actifforum.com" target="_blank">


style="background:#009900; color:black; font-family:Arial;">ft. Kathleen SHERWOOD



Pauvre Meredith, elle qui n'aimait pas parler se retrouvait embringuée dans une conversation à laquelle, en plus, elle ne comprenait pas tout. La rousse n'avait même pas accepté

son aide, du coup la jeune fille se sentait un peu coupable. Le petit poussin était toujours blotti contre elle, et elle sentait qu'elle n'aurait pas le courage de le retransformer en bout de bois,

elle était déjà en train de s'y attacher. Le volatile dormait paisiblement contre elle, et en le regardant elle décida de le baptiser... Shadow... Après tout, il était tout noir, ça lui allait plutôt

bien.

Toutes à ces pensées oh combien inintéressantes, elle n'avait pas réellement écouté la fin de la conversation avec Kathleen... Sauf que la, la Serpentard la regardait, et clairement elle

attendait une réponse, mais à quoi ?

Depuis le début de son entrevue avec la rousse, Meredith avait compris une chose. La miss Sherwood aimait bien que l'on abonde dans son sens. La preuve en était que lorsque Meredith

lui avait avoué avoir perdu ses cours, sa camarade avait eu l'air très agacé de quelqu'un dont les plans viennent d'être contrariés. Alors autant ne pas prendre de risques et, cette fois-ci, ne pas l'agacer.

Et bien euh... oui, d'accord.

Mais d'accord pour quoi ? Elle avait vaguement entendu grande salle, et se dit donc qu'elle en saurait plus au repas du soir. Décidant de ne pas se prendre la tête avec ça, elle laissa la rousse partir et regarda Shadow. Il allait falloir qu'elle lui fasse un coin douillet dans le parc, ou personne ne le trouverait. Après avoir cherché longtemps, elle trouva un espèce de trou, assez isolé de l'endroit où les élèves passaient habituellement. Elle aménagea donc un nid au petit oiseau et le déposa dedans, avec la promesse de revenir bien vite.

Tout en rentrant au château, ses pensées dérivèrent de nouveau vers la Serpentard. Rencontre bien singulière que la leur. elle ne savait pas où cela allait la mener, mais elle sentait qu'elle venait de s'empêtrer dans quelque chose qu'elle pourrait très vite ne plus maîtriser. Puis elle se rendit compte qu'elle avait sûrement un accès de paranoïa ou, comme dirait sa mère, "un épisode paranoïaque dû à une interaction sociale soutenue et inhabituelle". Secouant la tête, elle retourna dans sa salle commune, attendant l'heure de son prochain cours.

(Fin du RP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

{

MessageSujet: Re: Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Donnant-donnant. [PV – Meredith Crane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» donnant dannant !
» Île au crane + Maudit Graal
» Le savoir-faire rural le plus badass de tous les temps.
» On est jamais totalement seul ... [Petit Cerisier & Petite Sabreuse]
» Nouveautés version 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart RPG  :: Poudlard :: Les extérieurs du Château :: Le lac noir-