Partagez | .


 Entre deux verres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Age : 22
Messages : 26
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Rennes

MessageSujet: Entre deux verres   Sam 1 Sep - 0:32

Entre deux verres

Un samedi de septembre 2007 - avec Vladislav

Deuxième week-end depuis la rentrée et Nolan se retrouvait déjà à jouer les piliers de comptoir à la Tête de Sanglier. Ce n'était ni pour oublier, ni pour passer le temps, c'était juste comme ça, sans raison. Ou peut-être pour éviter de trop penser à ce qui le torturait chaque jours; Son envie de vengeance le démengeait, il fallait parfois l'enfermer à double tour pour éviter qu'il ne le contrôle. Seul sur un haut tabouret il tenait entre ses mains un grand verre quasiment vide qu'il avait siroté lentement, pour faire durer quoi, le plaisir ? Son petit plaisir : la solitude en compagnie d'un peu d'alcool. Ca resterait néanmoins un petit plaisir occasionnel et mesuré. Il n'y avait pas foule, après tout les élèves venaient de reprendre les cours et les adultes reprennaient certainement le travail pour ceux qui revenaient de vacances (c'est-à-dire beaucoup).

- Et qu'est-ce que ce sera ensuite ?

Nolan releva la tête vers le barman qui était appuyé sur le comptoir, juste en face de lui. Il attendait une réponse. Comme s'il sortait d'un rêve, le brun entre-ouvra les lèvres un instant, le temps de se remémorer la quesiton qu'on venait de lui adresser puis il finit par hocher la tête.

- Mettez-moi la même chose, s'il vous plait.

Il avait dit cela avec un petit sourire poli en se redressant sur son siège. Il vallait mieux ne pas mélanger les alcool, Nolan n'était pas un grand buveur et ce genre de substance à souvent très vite raison de lui. Le barman s'était aussitôt activé derrière son comptoir, il avait sortit une bouteille entâmée et avait rempli un nouveau verre avant de le reposer devant Nolan; De son côté l'autre sorti la monaie de sa poche pour payer directement avant qu'il n'oubli.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Sam 1 Sep - 21:25


Entre deux verres








En cours de réécriture, erreur de manip'





Dernière édition par Vladislav Wolkoff le Dim 2 Sep - 0:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 26
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Sam 1 Sep - 23:16
]
Entre deux verres

Un samedi de septembre 2007 - avec Vladislav

A peine avait-il saisit cette seconde tournée de sa main que Nolan entendit le voix d'un jeune homme s'élever à sa droite. Il venait d'arriver et ce qu'il venait de commander attira l'attention du brun. En tournant la tête il pu détailler, sans indiscrétion, le visage atypiquement étranger du garçon. Vu son accent de l'est européen, Nolan en déduisit qu'il s'agissait d'un nouveau venu en Grande Bretagne. La remarque d'un jeune homme sur les "lois des anglais" fit doucement sourire Nolan qui se redressa sur son tabouret sans lâcher des yeux le garçon. Il avala la gorgée d'hydromel qu'il avait dans la bouche avant de l'ouvrir.

- Vous êtes nouveau à Poudlard, n'est-ce pas ?

Nolan était presque sûr d'avoir remarqué ce jeune russe qui avait dû subir la répartition du choixpeau malgré son âge avancé. Il savait bien que ce genre de chose était rare au point que tout le monde avait dû avoir eu les yeux braqué sur ce nouvel élève le premier jour. Peut-être même qu'il avait déjà suivit l'un de ses cours depuis le début de l'année, il faut dire que Nolan n'était pas toujours concentré sur son travail...

- Monsieur Ostel, je suis votre professeur de Sortilèges

C'était plus poli et plus avenant de se présenter, au risque de passer pour un grand bavard. Néanmoins, Nolan n'alla pas jusqu'à tendre sa main pour saluer le jeune homme. Il ne voulait pas briser les limites que pouvait imposer la hiérarchie entre un enseignant et son élève, même en dehors de l'école. Un des principes que le brun aimait respecter était l'égalité. S'il se mettait à serrer la main à un de ces élèves alors il devrait le faire pour tous par soucis d'égalité... et alors ça deviendrait sûrement l'anarchie.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Dim 2 Sep - 0:04


Entre deux verres









« Vous êtes nouveau à Poudlard, n'est-ce pas ? »

Vladislav sursauta presque en entendant cette voix juste à côté de lui. Perdu dans ses bougonneries, il ne s’attendait pas à ce qu’on lui parle. Le tabouret se faisant légèrement branlant sous son geste bien que léger mais vif, il attrapa le bord du bar d’une main pour se stabiliser, gigotant légèrement pour bien se remettre. C’était peu classe, surtout pour un sang-pur, bien qu’il s’en moquait, mais sur ce genre d’objet, il n’y avait pas trente six manière d’y poser ses fesses, et généralement, c’était à force d’acrobaties. Lui au moins avait la chance d’être plutôt grand. Une fois bien réinstallé, le russe regarda l’homme qui venait de s’adresser à lui et eut un léger mouvement de recul du buste et de la tête en le reconnaissant. C’était son professeur de sortilège. Il fallait qu’il se fasse remarquer par un prof’, mais pire encore, en train de commander de l’alcool. Quoi qu’au vu du comportement agréable de l’homme, il n’était visiblement pas là pour fliquer et remettre les élèves à leur place. Les professeurs aussi avaient leur jour de congés et lui voulait juste lancer la conversation par simple curiosité. La surprise passé, il laissa le professeur se présenter, bien qu’il le connaissait déjà. Il avait l’impression que ce prof’ n’était pas très physionomiste. Ou n’avait pas une bonne mémoire. Ou alors il s’en foutait de qui était ses élèves. La vérité est qu’il semblait souvent ailleurs et un peu à l’écart. Peut-être était-ce volontaire ou inconscient de sa part. Après, lui ça ne le dérangeait pas, c’était juste une observation. On pouvait même dire cruellement que les élèves et les professeurs n’étaient pas potes et que tout ce que l’on demandait de l’adulte, c’était de faire son boulot. Pour le reste, était-ce important pour les infectes étudiants ingrats ? Il était un peu étonné quand même qu’il lui demande s’il était nouveau à Poudlard. Il l’avait eu déjà deux fois en cours et on l’avait forcé à se donner en spectacle lors de la cérémonie d’entrée. A moins que lui même soit un nouveau professeur ? Mais oui ! Il lui semblait bien avoir entendu quelque chose dans ce genre. Mais en soit, il aimait bien ce trait de caractère un peu à l’ouest et sur la lune chez ce professeur. Pour une fois qu’on ne le regardait pas comme une bête de foire dû à ses origines. Apparemment, avoir un élève étranger donnait l’autorisation d’être regardé sans ménagement lorsqu’il traversait un couloir bondé. Surtout avec les petites gamines. Il se souvint de la question dont il n’avait toujours pas répondu. Un peu hébété encore par sa surprise, il serra sans réellement s’en rendre compte la main de l’homme, analysant inconsciemment sa poigne.

« Vladislav Wolkoff, nouvel élève à Poudlard, cinquième année à Serpentard. »

Vladislav eut un sourire amusé.

« J’ai assisté à tous vos cours depuis le début de l’année. »

Dixit il le connaissait. Il n’était pas moqueur, ni irrespectueux, il était juste amusé. En même temps, il y avait beaucoup d’élèves à retenir. Le barman lui apporta son verre qu’il ne toucha pas pour le moment, payant l’homme qui le remercia.



«  Je dois vous avouer être un peu étonné de voir un professeur ici. C’est plutôt rare. Il semble que vous préférez des lieux beaucoup plus discret pour que les élèves ne vous vois pas par exemple boire de l’alcool ou pour ne pas être dérangé par des élèves pendant vos pauses, ce qui est compréhensible. »

Il fixa une seconde le deuxième verre du prof’. Lui et son éternelle franchise. Il prit son verre en main et d’un petit geste, claqua dans un petit ‘cling’ le bord de son verre contre celui du professeur.

« za vashe zdorov’ye ! »

Puis il but une gorgée du liquide dorée. A peine avala t’il qu’il fit une légère grimace de dégoût.

«  Trop sucré. »

Il but tout de même une deuxième gorgée avant de reposer son verre avec un air légèrement dépité. Ça y est, la vodka lui manquait. Cette boisson était bien pour les enfants. Du sucre, que du sucre. Il regarda à nouveau son professeur. Il n’était pas du genre bavard, mais parler avec un adulte lui changerait des élèves. Cependant, avant de lancer une discussion, il préférait vérifier ne pas déranger.

« Pardonnez-moi monsieur Ostel, je ne voudrais pas vous déranger. Je peux comprendre que vous recherchiez du calme et de la tranquillité. Ça ne doit pas être simple d’être professeur dans une école comme Poudlard. Tout comme nous, vous y passez votre vie. D’ailleurs, ce n’est pas trop dur ? Je me suis toujours demandé ce que ressentait un professeur dans une école-internat, loin de sa famille. Avez-vous le droit de transplaner chez vous le temps d’un week-end ? Histoire de profiter de vos proches ou même tout simplement de votre maison. »

Il se rendit compte que malgré lui, il s’était tout de même mis à poser des questions. Il était maudit, lui et sa curiosité trop franche même si innocente pour le moment.

«  Pardonnez-moi. Je ne voulais pas vous déranger avec autant de questions. Je comprendrais si vous souhaité mettre fin à la discussion. »

Après tout, il était un élève lui aussi. Son professeur était peut-être venu ici pour souffler, pas pour supporter à nouveau un gamin avec ses questions. Là où il pouvait être froid avec ses camarades, Vladislav pouvait être le contraire avec les adultes. Il préférait commencer doucement avec eux pour les juger, être poli. On pouvait beaucoup apprendre d’eux et de leurs expériences. Bien entendu, certains étaient juste décevants et il finissait par les ignorer comme les autres. Mais en général, les adultes avaient au moins le mérite d’avoir plus de maturité que ceux de son âge, ce qui trouvait grâce aux yeux du russe. Il bu une autre gorgée de sa boisson en regardant en face de lui, grimaçant. Mince, il avait oublié le goût de ce truc.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 26
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Lun 3 Sep - 0:00

Entre deux verres

Un samedi de septembre 2007 - avec Vladislav

Nolan prit soin de ne pas relever le déséquilibre enfantin du garçon qui avait finit par retrouver une position stable sur son tabouret. Il avait lu néanmoins la surprise dans son regard. Peut-être était-il étonné d'entendre un professeur lui adresser la parole en dehors des cours ? En tout cas, il prit soin de se présenter entièrement. Ce nom, Vladislav Wolkoff, ne trompait pas. C'était définitivement la preuve de son origine russe. L'enseignant avait une grande tendance à la tolérance et à la différence, à tel point qu'il aimait beaucoup le fait de pouvoir trouver des élèves étrangers au sein de Poudlard. Comme si un peu de diversité ne pouvait apporter que des bonnes choses. Nolan hôcha la tête comme pour remercier ou féliciter le garçon de n'avoir manqué aucun des deux cours qu'il avait pu donner aux cinquièmes années depuis la rentrée (bien que c'était loin d'être un exploit puisque chaque cours était obligatoire). Quant à ce petit sourire qui était apparu sur le visage du russe et qui perdurait encore, Nolan ne savait pas vraiment quoi en penser. il avait cru un instant qu'il s'agissait de moquerie sans méchanceté, mais il n'aurait su le décrypter. Il préféra l'ignorer.

Le temps que le jeune homme reçoive son verre et ne paye la note, Nolan avait saisit son verre à nouveau pour engloutir une gorgée mesurée de sa boisson. Il reposa son verre tout en douceur, sans produire aucun bruit lorsque la matière transparente entre en contact avec le bois du comptoir. C'était son côté délicat. Et alors qu'il pensait que Vladislav en avait finit avec cette discussion, il la relança de plus belle, lâchant une remarque bien dirigée. A vrai dire, Nolan ne fréquentait pas les bars biien souvent, et il ne connaissait rien des habitudes de ses collègues - qui soit dit en passant pouvaient certainement grandement varier d'un individu à un autre. A cela il répondit que par un sourire légèrement amusé. Cela pouvait vouloir dire : "Je n'ai rien à cacher". A ce moment là le verre de garçon heurta celui qu'il tenait sans fermeté dans sa main. Il ne comprit pas un mot de la langue maternelle de son interlocuteur, mais il pouvait parier que cela équivalait à un "cheers" bien british. C'est pourquoi, pour imiter l'élève, il leva à nouveau son verre et avala une autre gorgée d'hydromel. Sa gorge s'enflamma presque au passage du liquide dont les effets commençaient gentiment à se faire ressentir. Mais la remarque de Vladislav sur la bieraubaurre le fit oublier cette préoccpation.

- Ah, il va falloir vous y faire malheureusement. Ce n'est pas demain la veille que vous aurez le droit à de la vodka. Et tous les élèves ne rafollent que de cela ici.

D'un air à peine désolé il haussa les épaules pour se montrer compréhensif, voire empathique avec le garçon. Lui non plus n'aimait pas spécialement la bièraubeurre, même s'il en avait avalé des quantités en étant plus jeune.

Et alors que Nolan s'attendait à ce que la conversaiton prenne fin ici, puisqu'il ne voyait pas bien comment la relancer sachant qu'un élève se trouvant à Pré-au-Lard n'était pas là pour rencontrer ses professeur, le fameux Vladislav enchaîna. Si l'homme c'était attendu à cela ? Etrange qu'un élève se préoccupe du bien être de son professeur. Même si Nolan n'était pas dans le métier depuis longtemps, on lui avait toujours parlé des élèves comme d'ingrats personnages égocentriques. Celui-là avait l'air plutôt intrigué à vrai dire. Et Nolan s'était soudainement sentit se ramolir sur son tabouret, comme si ses muscles ne répondaient plus et que seuls ses os le tenait encore plus ou moins droit. Sa famille ? Quelle famille ? Plus personne ne se souciait de lui désormais. Il pouvait bien passer ses journées à Poudlard, ses nuits, tout son temps même, à qui manquerait-il ? C'est l'esprit triste qu'il adressa au garçon un sourire un peu forcé. Mais après tout, il ne pouvait pas le blâmer d'avoir aborder le "mauvais" sujet. Il aurait pu simplement jouer la carte de la marginalité comme il savait sii bien le faire. Mais ce garçon curieux lui faisait par moment pensé à lui et son côté "touche-à-tout". Sans compter que l'adulte était bien celui qui avait lancé la discussion au départ.

- Je pense qu'il s'agit simplement d'une habitude à prendre.

Et ce serait tout ce qu'il dirait à ce propos. Concernant le fait d'avoir le droit de transplaner ou non, il fallait savoir que les professeurs, tout comme les élèves n'en avait pas le droit ni la possibilité. Néanmoins, évidemment, tout contre-temps, tout imprévu pouvait être pris en compte par la Direction, à moins bien sûr que la présence de tel ou tel professeur ne soit in-dis-pen-sable ! Ce qui ne devait arriver qu'en cas de crise, c'est que Nolan pensait en tout cas.  

- Mais vous, vous étiez à Dumstrang j'imagine, avant d'atterrir ici.. ? Etait-ce différent là bas, la façon dont foncitonnait l'internat ? A moins qu'il n'y ait pas d'internat à proprement parlé ?

Il était vrai que Nolan ne connaissait pas la moindre chose sur l'école de sorcellerie russe. Il n'avait jamais eu l'occasion d'aller en Russie d'ailleurs, et le froid de ce pays ne le rebutait pourtant pas le moins du monde. Alors pourquoi pas, un de ces jours, lorsqu'il aurait enfin accompli sa mission.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Lun 3 Sep - 1:08


Entre deux verres









Mauvais manip', en cours de réécriture....





Dernière édition par Vladislav Wolkoff le Mar 4 Sep - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 26
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Mar 4 Sep - 6:18

Entre deux verres

Un samedi de septembre 2007 - avec Vladislav

Nolan hocha franchement la tête dès le moment où le garçon entra dans une description assez superficelle mais tout de même avancée de son ancienne école. Il avait l'air de quelqu'un qui sait peser le pour et le contre, et tirer les avantages et intérêts de chaque chose tout en n'évitant pas de notifier les inconvénients. Ce qui était sûr, c'est que Durmstrang n'inspirait aucune sympathie à Nolan qui n'aurait sans doute pas compris un tel régime strict s'il avait dû y être envoyé dès qu'il avait atteint l'âge requis. Le fait d'être "sous contrôle", comme venait de le dire Vladislav, n'avait rien d'enchanteur. D'ailleurs, même si Poudlard n'était pas aussi régulé que l'école d'Europe de l'est, elle n'en demeurrait pas moins disciplinée. Rares avaient été les vagues à Poudlard, si ce n'est tout cet épisode perturbé par l'omnipotence de Lord Voldemort fut une période.

- C'est un peu spécial comme fonctionnement je dois dire... Mais qui suis-je pour juger une organisation aussi connue et reconnue, n'est-ce pas ?, ajouta-t-il avec un sourire avant de se pencher légèrement sur le côté droit pour chuchoter : Il paraît que les professeurs y sont un peu mieux payés.

Tout en se redressant, il reprit un air neutre, impassible, pour dissimulé ue envie de grimacer. Pour rien au monde il ne quitterait son pays natal, même pas pour trente gallions de plus par mois. Nolan avait beau être curieux, le voyage n'avait jamais été son dada. Il préférait se contenter d'adirer les photographies mouvantes des sorciers qui avaients exploré des contrés lointaines. C'était suffisant pour l'émerveiller.

« Professeur, puis-je vous poser une question ? »

A cette question, l'homme acquiesca d'un signe de tête sans hésiter une seule seconde. La conversation était lancée et il ne ressentait pas le besoin ni l'envie d'y mettre un terme.

«  Qu’est-ce qui vous à amener à devenir professeur de sortilèges à Poudlard ? »

Oh, vague question que celle-ci. Et comment y répondre sans tomber dans les méandres intime de sa vie strictement privée ? Nolan n'avait aucune envie d'aborder le sujet qui avait pourtant animé sa volonté de devenir professeur. Il ne se voyait pas non plus mentir. Et puis quoi encore ? Ce serait déroger à ses propres principes, lui qui n'aime que la vérité et la loyauté. D'une main tressaillante, le brun se frotta la joue sans frénésie. C'était une sorte de tic qui le prenait lorsqu'il cherchait un échappatoire au silence.

- Durant le prochain cours je vous ferais la démonstration de mes talents de sorcier. Cela vous convaincra peut-être du fait que j'avais tout intérêt à mettre au service de futurs travailleuses et travailleurs mes capacités magiques et mon savoir-faire.

Il se doutait bien qu'une telle réponse pouvait être insatisfaisante voire frustrante. Mais le but n'était pas de répondre aux désirs curieux de ce cher élève. Nolan souhaitait se préserver avant tout, et même si ce garçon avait l'air d'un gentil gars, il vallait mieux ne pas s'aventurer sur un terrain potentiellement gllissant.

- Dites-moi, quel charme ou sortilège rêvez-vous de pouvoir lancer à tord et à travers, sans avoir à vous concentrer bien longtemps ?

Oui, Nolan était bien en train de s'inspirer des envies de Vladislav pour préparer son prochai cours. Et après tout pourquoi ne pas mettre le nouveau à l'honneur ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Mar 4 Sep - 22:33


Entre deux verres









Vladislav eut un sourire en entendant l’avis de Nolan sur Durmstrang et le salaire de ses anciens professeurs.

«  Il faut dire que nous n’avons pas le même tempérament que les anglais. Je supposes que cette scolarité strict a été mise en place pour une bonne raison. Pour le salaire des prof’, ça j’en sais rien du tout. Ils ne sont vraiment pas loquaces. »

Oui, il en était désolé mais il n’avait vraiment rien à dire à Nolal au sujet de ses collègues russes. Ils étaient d’une extrême froideur, très strict, très sérieux. Il se demandait d’ailleurs si ce n’était pas un ordre que le directeur aurait donné. Il se souvient d’un petit bout de femme qui du jour au lendemain était passée de compatissante, presque chaleureuse, à froide et strict. Un visage qui ne lui allait pas du tout. Menaçait-on les professeurs de Durmstrang de perdre leur emploi s’ils ne suivaient pas les rangs ? Ils mettaient un tel point d’honneur à les élever comme des militaires que s’en était à se demander si ce n’était pas une demande à l’embauche. A croire que la gentillesse était une image de faiblesse. Ou alors que les adultes voyaient les élèves comme des petits monstres profiteurs qui vous bouffaient le bras entiers s’ils vous tendaient une main bienfaitrice. Comme-ci on allait abuser d’eux pour obtenir des petites faveurs. En somme, ne montrez aucune faiblesse !

Lorsque son professeur répondit à sa questions, le russe hocha la tête avec un « hum ». C’était une très bonne raison en soit. Vouloir mettre au service ses connaissances pour les futurs générations. Vladislav aimait beaucoup cette idée simple et pourtant géniale. L’homme monta dans son estime. Il l’aimait bien celui-là.



« J’ai hâte de vous voir à l’œuvre professeur. »


Il ne doutait pas des paroles de Nolan. Il était un bon professeur, donc pourquoi pas un excellent sorcier ? Il fut alors pris au dépourvu lorsque Nolan lui demanda quel sort il aimerait pouvoir lancer aisément sans difficultés. Il regarda les bouteilles exposées derrière le comptoir, pinçant son menton entre ses doigts. Lui aussi avait ses tics quand il réfléchissait.

«  Hummm…. »


Il n’avait jamais réfléchit à ça. Il y avait tellement de sorts qu’il aimerait apprendre, c’était là une question très difficile. Se doutant que c’était peut-être pour un prochain cours, il ne fallait pas un sort qu’il maîtrisait déjà. Il était un cinquième année, pas un premier année qui voudrait apprendre « alohomora » pour chiper tout les bonbons des placards.

« Glacius. »

Il regarda son professeur avec un sourire mi nostalgique, mi amusé.

« Je crois bien que je me suis habitué aux températures de mon pays et que ça me manque un peu. Surtout la neige, mais j’ignore si un sort existe pour la faire tomber. »


Puis il regarda son verre, jouant avec son index à rattraper une goutte froide qui coulait le long du verre, bloquant son chemin. Puisqu’il venait de Russie, il n’avait jamais eu à l’apprendre. Plutôt des sorts de chaleur pour s’en sortir dans la neige. Mais maintenant qu’il était ici, le froid lui manquait. Alors pourquoi pas ? Peut-être, lors de ses ballades solitaires au bord du lac et de la forêt, pourrait-il faire tomber un peu de neige en refroidissant l’air très humide de l’Écosse, ou geler un peu le lac pour marcher dessus comme il avait l’habitude de le faire en Russie, près du manoir familial. Se rappelant de quelques souvenirs d’enfance agréable, il but une gorgée, se demandant ce qu’en penserait son professeur de Sortilège. Il allait peut-être être déçu, Vladislav ne pense pas que ce soit un sort très compliqué à apprendre. Il y a bien des sorts qu’il aimerait savoir lancer avec aisance, mais beaucoup sont de l’ordre de la magie noir, des défenses contre les forces du mal, ou encore des choses peut agréable comme des sorts de soins qui peuvent faire penser à des blessures ou des sorts qu’il n’aimerait pas que les autres connaissent comme des sorts d’entraves pour des membres divers comme la langue – pour faire taire les trop bavards ou les ennuyeux comme sa préfète- ou d’autres sorts qu’il avait en tête mais sont tellement diversifiés qu’il n’en ferait pas la liste. Bref des sorts que lui seul veut connaître pour garder l’avantage sur les autres. Donc un sort sympathique était de mise, voir amusant. C’était très personnel dans ce cas, car qui apprendrait glacius pour faire neiger, mais pour lui, c’était un sort plutôt plaisant et amusant si utilisé de la bonne manière. C’est au sorcier de choisir ce qu’il voulait en faire. Lui voulait de la neige. C’était enfantin, mais il trouvait que c’était la meilleure réponse qu’il puisse donner à Nolan. Il était professeur de sortilèges, de belle magie. Bien entendu, tout comme le feu, la glace pouvait aussi être mortel. A l’homme de montrer que la glace pouvait aussi être source de beauté et de création.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 26
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Lun 17 Sep - 0:21

Entre deux verres

Un samedi de septembre 2007 - avec Vladislav

Vladislav avait une façon bien arrêtée de voir la scolarité de Durmstrang mais Nolan ne pouvait pas juger. Après tout il n'avait aucune connaissance sur cette école nordique mis à part le fait que quelques Mangemorts du passé avait été éduqué et formé là-bas. Mais bien des Mangemorts avaient suivi leur scolarité à Poudlard aussi. L'école ne déterminait pas l'avenir d'un sorcier, seules les influences et les penchants personnels faisaient qu'on finissait par choisir d'agir pour le bien ou pour le mal. Enfin, si tout était aussi simple bien sûr.

L'enthousiasme du garçon quant aux cours de Sortilège ravissa le professeur. Durant le premier cours il n'avait pu que transmettre quelques savoirs théoriques après avoir fait un historique peut-être barbant mais non négligeable à propos des sortilèges d'apparition et de disparition. Ilavait cru nécessaire de faire un rappel sur la dangerosité de ce genre de charme. Les élèves avaient été emballés plus qu'effrayés à l'idée d'étudier ces sortilèges, ce n'était pas forcément bon signe... Il comptait sur le bon sens des plus âgés pour freiner les plus téméraires.
Pendant que le garçon réfléchissait à la réponse qu'il allait donner au professeur, ce dernier saisit son verre pour boire une autre gorgée d'alcool. Sa réponse le fit sourire et l'explication qui en découlait décupla en intensité ce sourire. Il se senti obligé de répondre immédiatement.

- Il existe certainement un sort produisant de la neige, mais je ne suis pas spécialisé dans les charmes météorologiques malheureusement... Enfin, je pense pouvoir vous enseigner le charme de solidification. Pour cela il suffit d'avoir à sa disposition une ressource en eau.

Le regard bienveillant, Nolan déposa son verre sur le comptoir et sorti habilement sa baguette de la poche intérieure de sa cape. La main droite au-dessus du récipient de verre, le poignet légèrement cassé vers le bas, Sans un geste, il prononça un faible "Glacius" presque mélodieux. Dans la foulée, le liquide légèrement doré commença à changer de couleur pour devenir plus transparen au fur et à mesure que sa température baissait. Le processus dura quelques secondes, jusqu'à ce que le liquide devienne un glaçon compact à la limite de l'explosion, comprimé dans le verre. Satisfait delui, Nolan tourna la tête vers l'élève, un petit sourire fin et sans prétention sur les lèvres.

- Croyez-moi, c'est presque aussi simple que ça en à l'air. En fait, à Poudlard il me semble que c'est un sortilège que l'on apprend dès la troisième année.

Nolan avait dû replonger un temps son esprit dans son passé lointain pour se souvenir du moment où il avait pu pratiquer ce sortliège vieux comme le monde. Oui, c'était bien en troisième année qu'on lui avait enseigner à créer de la glace et ce n'était pas difficile de s'ne souvenir. Cette année là, dans sa classe mixte entre Gryffondor et Serdaigle, une élève avait justement glacé la main de sa camarade par inadvertance. La pauvre victime avait fallit perdre l'usage de ses doigts si le professeur n'avait pas dégelé sa main au plus vite.

- Ca reste dangereux si c'est mal utilisé... Comme tout sortilège.

Ses souvenirs l'avaient poussé à préciser cela, néanmoins il ne s'étalerait pas sur le sujet. Il repositionna sa baguette au-dessus de son verre et prononça un "Finite Incantatem" qui anula automatiquement l'effet de son précédent sortilège. La boisson n'en serait que plus fraiche mais elle était forcément redevenue totalement liquide. Pour s'en assurer, Nolan fixa un peu le contenu. Il rangea ensuite sa baguette là où il l'avait prise.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Mar 18 Sep - 13:27


Entre deux verres









Vladislav écouta Nolan comme un bon élève qui écoute son professeur lui enseigner une leçon. Le russe s’amusait de voir à quel point l’homme aimait enseigner les Sortilèges. Lorsqu’il lui avait parlé du sort Glacius, ses yeux avaient littéralement prit vie. Plus il lui expliquait les choses et plus son sourire s’agrandissait. Ça faisait plaisir à voir un prof’ qui aimait ce qu’il faisait. Les cours allaient vraiment être intéressants. Vladislav fut ravie d’entendre que son professeur allait leur apprendre ce sort mais s’excusa, un peu gêné d’apprendre que c’était un sort de troisième année qu’il lui proposait. Un cinquième année demandait d’apprendre un sort de troisième année, quelle honte.

«  Je suis désolé, je ne savais pas que c’était un sort de troisième année, je me sens un peu bête. Il fait assez froid en Russie pour qu’on nous apprennes en plus ce sort. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus important à apprendre dans le programme scolaire de Durmstrang. Les sorts pour se réchauffer sont bien plus utiles par chez nous qu’un sort de solidification. Pour ça suffit de nous mettre dehors en caleçon, c’est tout aussi efficace. »

Il l’avait observé lui faire une démonstration en gelant son verre. Étonnant, l’alcool ne gèle pas aussi facilement que l’eau, pourtant c’était simplissime pour son professeur. Il avait beaucoup de talent, autant en magie que pour enseigner. Il savait captiver l’attention, même lors des premiers cours qui auraient pu être barbant de par leur sujet. Ils n’avaient fait que de l’histoire et des rappels de sécurité, pas encore de pratique. Pourtant Vlad’ avait trouvé cette approche intéressante. Étudier l’origine pour mieux appréhender la magie. Puis d’un finite, la boisson redevint liquide, comme si de rien était. Le professeur vérifia tout de même discrètement si ça boisson était de nouveau consommable. C’est bien des glaçons, mais pas QUE des glaçons. Vladislav fronça des sourcils.

«  Professeur, si on utilise ce sort pour faire du mal à quelqu’un, peut-on le détecter s’il disparaît aussi facilement ? »

C’était étrange comme question, mais dans le cas d’un meurtre, si on ne jette pas un sort sur la baguette du sorcier qui a lancé le sort « mortel », aucun moyen de savoir comment l’homme est mort. On pouvait geler un homme très facilement puisqu’il était constitué principalement d’eau, et d’un finite, aucunes traces, à moins d’une biopsie peut-être. Il avait beau être russe, en général, un homme mort gelé était juste tout simplement retrouvé gelé, donc la cause du décès était facile à comprendre, restait à savoir si c’était un accident dû à une sotte idée de sortir peu couvert la nuit pour on ne sait quelle raison ou un meurtre.

«  Et comment soigner une personne gelée par ce sort ? »

Oh il connaissait deux trois trucs pour réchauffer quelqu’un, en bon russe qu’il était, mais certains sorts pouvaient avoir de drôles de réactions si on ignorait comment le défaire. Ici un finite suffit pour un objet, mais pour un humain ? Y a t’il des précautions à prendre ? Après tout, comme dit le professeur, ces sortilèges pouvaient être dangereux, autant les connaître et savoir comment s’en défendre. En attendant, c’est vrai que ce sort était simple, ce qui était un peu flippant en un sens de voir avec quelle simplicité un sorcier pouvait devenir dangereux avec des sorts très simples. Mal utilisé, finalement, on leur apprenait des sorts qui pouvaient ôtez la vie. Il pourrait le maîtriser simplement en le regardant faire. Mais dans un cadre scolaire, avec l’historique du sort, son utilisation, ses contre sorts et un professeur pour surveiller l’apprentissage dans le cas où ça tournerait mal, c’était mieux, aussi simple soit il.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 26
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Mer 10 Oct - 21:16

Entre deux verres

Un samedi de septembre 2007 - avec Vladislav

Vladislav avait été pour le moins calme et attentif au point que le professeur eut l'impression de donner un cours particulier au jeune homme. Les conditions étaient plus ou moins réunies pour, en tout cas, si on ignorait le léger brouhaha de fond présent dans le bar. Ce n'est qu'après sa petite démonstration dont il était, il faut le dire, assez fier, que son interlocuteur se permis de réagir. Il lui expliqua en toute logique pourquoi en tant que Russe il était plus au fait des sortilèges voués à augmenter la températures que les sortilèges produisans du froids. Ce à quoi Nolan se contenta de répondre par un hochement de tête qui traduisait un "C'est évident, en effet...". C'est sûrement ce qui encouragea l'élève à enchainer avec une question pour le moins en décalage avec le sujet. Néanmoins, Nolan avait été, en quelque sorte, à l'origine de cette interrogation : c'est bien lui qui avait mis en garde le garçon contre les effets dangereux de ce sortilège anodin.

- Bien sûr qu'il est détectable, du moins dans les quelques heures qui suivent l'intervention d'un tel sortilège sur le corps humaine. Une baisse de température aussi importante laisse des traces... Mais...,

Nolan s'arrêta en réalisant qu'il répondait de façon tout à fait normale à une question pourtant bien étrange. Les sourcils froncés, il fit pivoter son corps en direction de Vladislav qui enchainait par une autre question, cette fois-ci un peu moins suspecte. Il n'était pourtant pas sûr de devoir répondre à cette question. Il regrettait même d'avoir impulsivement donné réponse à la précédente.

- J'ignore pourquoi vous vous posez autant de question à propos d'un banal sortilège de solidification mais j'espère que vous n'aurez jamais à soigner quelqu'un dont le corps a été littéralement gelé...

Une image assez affreuse passa devant les yeux de l'enseignant : le corps raidit par le froid d'une sorcière ayant subit un glacius particulièrement agressif. Il n'avait jamais eu à faire à celui lui-même, mais il avait réellement déjà un cadavre dont la cause de la mort avait été la gélifraction. C'était horrible rien que d'y penser.

- Imaginez-vous une seconde la douleur que vous pourriez ressentir si toutes les parties liquides de votre physionomie se mettaient à durcir et à se changer en glace progressivement jusqu'à vous transformer en statut gelée ?

Il n'avait pas pu s'empêcher de partager ses pensées avec le jeune homme. Si c'était un peu violent comme image, il ne s'était pas privé de parler sur le ton de la confidence, un ton qui pouvait donner froid dans le dos à quiconque avait assez d'imagination pour mettre en image ce qu'il avait dit en restant immobile. Nolan soupira sans rouvrir la bouche. Il saisit alors son verre et le termina d'une traite.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Jeu 18 Oct - 21:38


Entre deux verres








>Alors que son professeur répondait aux questions étranges de Vladislav comme si c’était une question de cours toute simple, l’homme fini par s’arrêter au beau milieu de ses explications. Apparemment, son cerveau venait d’analyser ses demandes et comprendre qu’elles étaient super chelous, voir même flippantes. Vladislav n’est pourtant pas un meurtrier à ce que moi, créateur, sache.  Heureusement, si ça peut l’être, Nolan ne pensa pas à cette alternative. Vladislav eut un sourire gêné, se permettant de boire une gorgée de l’infâme boisson sucrée sans alcool avant de prendre la parole.

«  J’aime juste être prévenant. Je suis d’un naturel à aider ceux dans le besoin sans pouvoir m’en empêcher. A Durmstrang, il m’arrivait souvent de soigner ceux qui sont tombés sur les mauvaises personnes et ils me le rendaient de la même manière. » - et il faut dire qu’il s’y mettait aussi à Poudlard, notamment lorsque Kathleen était en mauvais état à cause de Luka-.

Fallait dire qu’ils avaient pris pas mal de coup avec les « tas de muscles sans cervelles » de son ancienne école. Alors ils se soutenaient mutuellement, même si Vlad’ restait un solitaire qui ne créait jamais de lien d’amitié. Il est un peu paternel protecteur en un sens, plus mature que ce que l’on attendrait à son âge. Vladislav pencha sa tête sur le côté pour mieux fixer le regard de son professeur qui semblait avoir un mauvais souvenir de ce sort. A dire vrai, Vladislav connaissait très bien la morsure du froid. Sans ce sort, mourir gelé était déjà une épreuve. En fait, il ignorait ce qui était le pire. Mourir dans la neige et la glace ou sous le sort de gel ? Après tout, le sort était rapide. A la manière naturelle, on ressentait la glace figer douloureusement et d’une lenteur sadique chaque membre de votre corps jusqu’à « ronger » les os. Bouger devient un supplice, comme-ci on allait se briser, les articulations raides. Puis vient les picotements. Et enfin la chaleur, presque brûlante, l’engourdissement et le sommeil éternel. A la fin, c’est finalement plutôt doux. Plus de douleurs, juste la chaleur anormal de la morsure du froid. On s’endort, simplement, immobile, l’esprit aussi engourdit que le corps pour se défendre, pour créer une alarme et nous faire paniquer. Non, juste la paix, juste attendre et fermer les yeux. Mais Vladislav n’eut aucun intérêt à faire part de tout ça à son professeur. Il était jeune, il ne devrait pas connaître les symptômes d’une telle chose. Mais en même temps, s’en était presque évident. Il ne vivait pas dans un pays aux températures faciles. Les enfants pouvaient vite mourir si les adultes ne faisaient pas attention. Ils étaient vulnérables. Sans la magie, lui-même serait mort à la naissance, sa mère l’ayant presque abandonné dans la neige avant de changer d’avis, de peur du châtiment de sa famille si elle ne revenait pas avec son digne héritier malgré le sang qui coulait dans ses veines. Une question cependant lui venait en tête. Il fronça les sourcils.

«  Avez-vous déjà subit ce sort professeur ? Ou vous imaginez ce que ça doit être ? "

Après tout, nous avons tous déjà une fois, ne serait-ce que lors de notre enfance, plongé notre main nu dans la neige et subit momentanément la morsure du froid. On peut imaginer sur le corps entier ce que l’on pouvait ressentir.

Vladislav écouta sa réponse. Mais l’heure tournait et les élèves avaient des horaires à respecter au contraire des professeurs. Terminant cul sec son verre, écopant d’une grimace de dégoût, il se leva et se posta face à son professeur. Le temps passe vite quand on s’amuse.

«  Pardonnez-moi professeur, mais il est l’heure pour les élèves de Poudlard de rentrer. Bien qu’il est fort plaisant de discuter avec vous, je ne souhaites pas être sanctionné pour un retard là où nous pouvons nous recroiser au sein de l’école. J’ai été ravi de partager ce moment avec vous en dehors du milieu scolaire. Je vous souhaites une bonne fin de journée. »

Vadislav pencha légèrement son buste d’un geste sec et raide pour le saluer. On retrouvait dans son action l’éducation militaire de Durmstrang qui revenait en réflexe. Laissant son professeur le saluer en retour, voir peut-être même décider de rentrer à son tour, il se rhabilla de sa veste en cuir avant de quitter les lieux, seul ou accompagné de Nolan si ce dernier avait également pour objectif de rentrer ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 22
Messages : 26
Date d'inscription : 22/08/2018
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Entre deux verres   Hier à 14:19

Entre deux verres

Un samedi de septembre 2007 - avec Vladislav

Nolan fut rassuré et même soulagé de connaitre les intentions de Vladislav, si tant est qu'elles étaient véridiques. Il n'aurait certainement pas su comment réagir si ce dernier avait tout bonnement affirmé qu'il avait des tendances meutrières ou bien qu'il avait une cible, un ennemi à neutraliser. Néanmoins, il aurait été surpris d'entendre ça de la part de ce garçon qui senblait cacher une grande sensibilité et un altruisme à toute épreuve. Il l'avait vu à l'oeuvre une fois, aux côté de la jeune Kathleen qui avait subit les excès de Luka Oz. Nolan appréciait ce genre de comportement, même si en faisant cela Vladislav s'était également mis en danger.
Il y avait autre chose. Dans le discours du professeur, le garçon avait dû saisir une tonalité, quelque chose qui avait trahi Nolan : une certaine personnalisaton du sujet. C'est pourquoi il l'interrogeait sur ses connaissances quant au ressenti d'un tel sortilège.

- A vrai dire, non, je n'ai jamais subi un tel sort. J'ai simplement été témoin d'une attaque de ce type, et j'ai eu a la soigner.

Ce qu'il ne comptait pas divulguer c'est que ce jour-là Nolan avait échoué et le sorcier était mort sous ses yeux, en agonisant jusqu'au dernier souffle. L'épreuve avait été difficile et après celle-là il en avait vu d'autres encore. Mais il ne s'y ferait certainement jamais.

- Oh oui, pardonnez-moi, je n'ai pas vu le temps passer ! Plaisir partagé mon cher, Passez une bonne journée vous aussi et tâchez d'être à l'heure.

Nolan n'avait pas bougé, il s'était contenté de suivre le jeune homme du regard jusqu'à ce qu'il s'en aille en fermantla porte derrière lui. Après quoi il avait commandé un autre verre au barman, un dernier verre. Cette conversation fort intéressante avait remué des souvenirs malheureux qu'il tentait tant bien que mal de refouler la plupart du temps. Mais il fallait bien que les vieux démons finissent par remonter à la surface.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

{

MessageSujet: Re: Entre deux verres   
Revenir en haut Aller en bas
 

Entre deux verres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...
» [Combat GS]Shaun VS Tenma, Duel entre deux chevaux légendaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart RPG  :: Pré - Au - Lard :: Les petits coins sympas :: La Tête de Sanglier-