Partagez | .


 Fin du 1er devoir d'une préfète (avec Jace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018

MessageSujet: Fin du 1er devoir d'une préfète (avec Jace)   Dim 2 Sep - 19:47
Sans grande surprise, le capitaine de quidditch de sa maison accepta de lui filer un coup de main. D'ailleurs il en profita pour se moquer gentiment de la préfète. Amusé, elle plissa les yeux, prenant un air faussement énervée, puis s'adressa aux petits nouveaux.

Voyez-vous jeunes gens, le comportement de notre capitaine n'est pas vraiment un exemple à suivre. Mais bon.. On fera avec pour ce soir, si... Disons si il arrive à rester sérieux, un peu plus de cinq minutes d'affilées.  

Certains 1er année se mirent à sourire, d'autres se demandaient, au vue de leur tête, si elle rigolait ou si elle n'était qu'une peau de vache sans humour. Se tournant rapidement, la brune leur fit un-signe de la main et les entra hors de la grande salle. Seulement là, elle se stoppa net, montrant les sabliers à proximité de la porte menant au parc.

Est ce que vous remarquez les sabliers le long du mur ? Et bien c'est ici que sont affiché les points des différentes maisons. Pour en gagner,  il faut participer au cours et que notre équipe gagne ses matchs, en espérant que notre actuel capitaine arrive à avoir des bon joueur et qu'il se bouge aussi rapidement qu'il est capable de taquiner..
Elle lui fit un sourire avant de poursuivre. De plus... Permettez moi de vous dire qu'il est bien plus facile de perdre des points que d'en gagner. Et voyez vous, notre maison bien qu'avec des membres travailleurs n'a pas obtenue la coupe des quatre maisons décernée en fin d'année, depuis... Elle réfléchit un instant. En fait je serais incapable de vous dire depuis quand.. Mais bon, pas si important.. Continuons !


* Pas si important... Si seulement cela ne l'était pas... Les autres nous dénigre et ridiculise si facilement... J'aimerais bien que ça change un peu.. Quand est ce que les pouffy vont enfin vraiment se battre pour prouver leur valeur ?! *

Continuant sa diatribe mental, elle n'oublia tout de même pas de prévenir les minots qu'ils devaient se méfier de Peeves l'esprit frappeur, ou même et ça, ils le verraient bien assez tôt, des escaliers parfois recalcitrant à vous laissez aller ou vous le devez. Aucunes questions ne lui parvint aux oreilles, alors soit ils étaient trop effrayer ou encore trop fatiguée ou simplement trop confiant pour s'informer, mais la jeune femme ne chercha pas. Elle les emmena dans leur salle commune, laissant le soin à Jace de presser les retardaires, et de les amusé, si elle en croyait les petits rires qu'elle entendait.

* Celui là alors, toujours à donner de la joie aux autres... Du moins en publics.. Je me demande si une fois les petits occupé dans les dortoirs, quand nous ne serons qu'en petit comité avec les autres si il sera toujours aussi joyeux.. *

La demoiselle jeta un regard en arrière, croisa le regard du poufsouffle qui dépassait les nouveaux en taille, sans grande difficulté d'ailleurs,  avant de se remettre a regarder droit devant elle. Arrivée devant le tableau qui cachait l'ouverture de leur salle commune, elle laissa tout le monde se regrouper face à elle.

Bien s'il vous plait taisez vous !  N'aillant pas haussé le ton, elle ne fut pas surprise de ne pas être écouter plus que ça. Étais-ce son visage amical qui les autorisais à ne pas la prendre au sérieux. Agacée, elle parla donc plus fort et plus crûment.  La ferme !! Je ne le redirais pas une troisième fois, comprit ? Un léger murmure d'assentiment parcouru la petite foule. Bien, bon.. Nous voici devant l'entrée de notre salle commune, contrairement aux autres maisons, nous n'avons pas de mot de passe à retenir mais juste à.. Elle joignit le geste à la parole, taper ce rythme sur les tonneaux.  Et voilà l'accès à votre maison pour l'année. Entrez maintenant.

Des sourires éclairent les visages des futurs élèves, préférant les laisser passer, elle leur demanda de les attendre, elle et Jace près de la cheminée. Tous venaient de passer, elle regarda le capitaine puis dans un sourire lui annonça qu'elle risquait d'être la plus sévère préfète que poufsouffle n'ai connu depuis de longues années et sans attendre sa réaction, elle avança à son tour. Interpellant les jeunes, elle leur expliqua comment accédez à leur dortoir ou ils auraient toutes leurs affaires à les attendre. Puis sans plus de cérémonie, la brune s'affala dans l'un des confortable canapé pour se détendre un peu, s'isolant tout en écoutant le brouhaha joyeux des retrouvailles, saluant et souriant ceux qui en faisait de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

{

MessageSujet: Re: Fin du 1er devoir d'une préfète (avec Jace)   Mar 11 Sep - 10:46
Moment détente dans la salle commune
Naeva & Jace

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do. »

Alors que j’aide ma camarade de cinquième année, Naeva Evans à ramener tous nos petits nouveaux Poufsouffles dans notre magnifique dortoir, la remarque que vient de me faire la jeune sorcier me fait éclater de rire. Bien qu’en cours je sois un élève-modèle, qui ne parle pas et répond pratiquement à toutes les questions, en dehors, je suis un véritable phénomène. Je n’apprécie pas être une personne grincheuse à rester renfermer dans mon coin à broyer du noir. Bien au contraire, je préfère amuser la galerie avec des blagues plus idiotes les unes que les autres, faire des bêtises. Je reprends quelque peu mon sérieux en regardant l’étudiante. « Je vais te prouver que je sais être sérieux, tu vas voir, tu ne vas pas me reconnaitre très chère préfète.. » Tout en gardant mon sourire enfantin je lui lance un clin d’œil, tout en fermant la marche, afin d’être sûr de ne pas perdre un élève de première année en route. Alors que nous sortons de la grande salle, Naeva s’arrête brusquement devant les sabliers des quatre maisons. Un nouveau sourire en coin vient prendre place sur mes lèvres, tandis que je lance un regard faussement choqué en direction de l’étudiante. « Pour qui me prends-tu Nae ! Bien sûr que je vais me bouger le popotin pour ramener des points et faire gagner la coupe à Poufsouffle…. » Alors que nous reprenons notre route en direction des cachots, je m’amuse à effrayer une fillette, pile au moment où Naeva mentionne le nom de Peeves, l’esprit frappeur de l’école. Je lève rapidement les mains vers le ciel afin d’informer la préfète que je n’y suis pour rien, avant de ranger mes mains derrière le dos.

Après quelques minutes de marche et après avoir fait l’andouille avec certaines des nouvelles têtes blondes, nous nous arrêtons devant la porte de notre salle commune. Je regarde Naeva qui demande aux élèves de se taire afin qu’elle puisse expliquer comment on parvient à entrer dans notre demeure, malheureusement, elle n’y parvient pas, les premières années chuchotent entre eux. Je m’apprête à réclamer le silence à mon tour, pour aider ma camarade mais je sursaute en entendant la Evans haussé la voix. Alors que l’étudiante de cinquième année annonce que nous n’avons pas de mot passe à retenir, je ne peux m’empêcher de lâcher un juron. « Sérieusement ? Ils n’auraient pas pu nous donner un mot de passe ? C’est plus simple à retenir….. »

La porte s’ouvre sur notre magnifique salle commune. J’affiche un faible sourire en voyant les premières années admirer le spectacle. Je les regarde se faufiler à l’intérieur, avant de reposer mon attention sur Naeva avec un large sourire. « Je ferais mieux de me tenir à carreau alors, je n’ai pas envie de subir les cris de ma préfète. » Tout en disant cela, je suis ma camarade jusqu’à l’intérieur de notre terrier et m’installe sans plus attendre dans l’un des confortables canapés. Je ferme les yeux tout en savourant le feu qui crépite dans la cheminée. Je finis par tourner lentement mon regard vers celui de Naeva. « Alors Mlle la Préfète, tu as passé de bonnes vacances ? »




(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018

MessageSujet: Re: Fin du 1er devoir d'une préfète (avec Jace)   Lun 1 Oct - 11:06
Pendant que les nouveaux, les yeux pleins d'étoiles regardaient partout avant de se précipiter dans leurs dortoirs, la Evans observa la nonchalance du capitaine de leur équipe.

* Il m'étonnera à chaque fois, à croire que rien ne compte pour lui, si ce n'est être apprécier et s'amuser..*

Cette analyse lui tira un bref sourire, car quand on y réfléchissait, le fait de jouer à ce sport collait au tempérament du jeune homme vautré sur le canapé. Quand il lui parla, elle ne comprit pas. Pourquoi ce mettait il à lui parler ? Certes ils s'étaient toujours bien entendu mais, de la à être ami et s’intéresser à leur vie respective ? Non.. On dirait que l'année à venir allait être pleine de surprise. Hésitant un long moment, Naeva finit tout de même par se décider à lui répondre, après tout, il pouvait jouer un peu les curieux, il venait de l'aider.

Ma foi.. Mes vacances étaient sans nul doute bien calme. Comme chaque fois, j'ai passé le plus clair de mon temps chez mon père avec les jumeaux. Bien routinier si tu veux mon avis, ainsi que lassant à la longue. 

Sans s'en rendre compte elle passa sa main sur son poignet que son père, une fois de plus, avait manqué de fracturer lors d'un retours du pub un peu trop alcoolisé. Se rappelant cette soirée, ce qui voila légèrement la douceur de ses yeux et de son visage, la demoiselle en oublia ses camarades. Le père Evans montrait toujours une telle façade de bienveillance aux gens du village que personne ne se doutait qu'il lui arrivait de faire vivre un calvaire à sa fille aînée. Par moment, la jeune femme en s'en trouvait soulagée, mais à d'autres, elle aimerait que quelqu'un se rende compte. Mieux que sa mère remarque ce qui se tramait, cependant, cela ne se produirait pas. Au moins les jumeaux ne subissaient jamais son courroux, rien que pour cela, l'adolescente accepteraient tout ce qu'on lui infligerait, tant que son frère et sa sœur étaient protégés. Revenant au présent, elle se passa la main sur la nuque, en profitant pour détacher sa longue masse brune de l'élastique qui la retenait.

Et toi Jace, comment ce sont passé tes vacances ? Et comment as tu pris cette nouvelle d'être nommé capitaine ? Félicitations d'ailleurs.

Se retenant de lui lancer une pique, elle se mordit la lèvre, avant de laisser une fois encore un sourire pour camoufler tout ce qui s'agitaient en elle. Et puis, c'est comme ça qu'on s'attendait à ce qu'elle réagisse, la gentille et douce Poufsouffle, malgré son caractère parfois impétueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

{

MessageSujet: Re: Fin du 1er devoir d'une préfète (avec Jace)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Fin du 1er devoir d'une préfète (avec Jace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)
» Devoir de potion à l’improviste, de l’aide? [ TERMINER ]
» A la recherche d'un devoir ou de sommeil ?! [Mr Lewis]
» [1751] Le devoir du roi (Dormin - Adrix - Hypnos)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart RPG  :: Poudlard :: A l'intérieur du Château :: Cachots :: Salle commune de Poufsouffle-