Partagez | .


 Séjour post trauma!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 48
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Séjour post trauma!   Lun 10 Sep - 19:18


Séjour post trauma









La veille, alors que les cours prenaient enfin fin après une longue journée, celle-ci prit un tournant plutôt dramatique qui les amenèrent à dormir en dehors de leur dortoir. Plus précisément, dans une pièce à l’odeur forte de désinfectant, où la lumière se fait trop vive de par ses couleurs trop claires et où l’intimité n’existe que grâce à des rideaux blancs entre les lits. Je vous présente… l’infirmerie ! Thanaël et Vladislav furent les premiers à arriver sur les lieux. Précédemment, Luka Oz, un sixième année de Serpentard, avait littéralement perdu les pédales et essayé de tuer Kathleen Sherwood, cinquième année, préfète de serpentard de surcroît. Il fallait dire que la relation qu’entretenaient ces deux protagonistes étaient… mortelles. C’était malheureux, mais c’était prévisible. Malgré la foule, devant cette scène de torture morbide, on pouvait compter sur les doigts d’une seule main ceux qui ont eu l’audace d’intervenir pour sauver la demoiselle en détresse. Plus étonnant encore, ce n’était pas spécialement les amis de la lady qui étaient intervenu. Chacun avait sa motivation. Résultat, ces quelques porteurs de couilles n’avaient pas trop réussi à faire face à la situation et devaient donc faire un petit passage pour la moitié, et un séjour pour l’autre moitié, à l’infirmerie ! Super ! Merci Luka !




Donc je disais. Le russe et le poufsouffle arrivèrent les premiers sur les lieux malgré la lenteur de déplacement de Vladislav qui avait fait une rencontre brutale et soudaine avec un mur. Un vrai coup de foudre, je vous assure ! L’infirmerie était vide. Évidemment. L’infirmière était parti dans le couloir de la mort, pardon le couloir où s’était déroulé la scène sanglante -et apparemment très attractive au vu du public qu’ils avaient eu droit !- pour soigner Kathleen qui était la plus amochée du groupe. Il se demandait même si la jeune fille n’avait pas fait un arrêt cardiaque fasse au supplice de ses blessures. En somme, Pompom Pomfresh avait du boulot ! En un sens, cela avait arrangé le serpentard. On lui offrait un moment de répit et de calme. A l’heure arrivée, alors que les deux garçons regardaient d’un regard observateur l’infirmerie vide, le russe fit un petit pas pour indiquer à sa béquille humaine de fortune qu’il souhaitait se diriger vers un endroit en particulier. Ce dernier, obéissant docilement au directeur qui lui avait demandé d’aider Vladislav, le laissa faire, le laissant les diriger tout en les soutenant. Vlad’ n’arrivait toujours pas à marcher correctement suite au choc. Doucement, ils se dirigèrent vers le lit le plus à l’écart de la pièce. Dans un coin. Celui où il y avait le moins de mouvement possible, que ce soit des visiteurs qui oubliaient parfois de la fermer pour les autres blessés qui ne demandaient que du repos, trop égoïste de revoir leur malade, que de l’infirmière qui faisait des centaines d’allée retour dans une journée. Il espérait, de par cette place, grappiller un peu de tranquilité.




Une fois devant le lit, il s’éloigna de Thanaël non sans se tenir à un de ses avant bras, un peu craintif de la force de ses jambes tremblantes. Apparemment ça allait. Il s’assit lentement sur le lit et soupira lorsque il fut stabilisé. Ça y est, il était en sécurité. Il regarda « son sauveur ».




«  Merci. Mission accompli, tu peux y aller maintenant. »




Ils n’étaient pas amis, donc il se doutait que le garçon n’allait pas rester. Il avait été calme tout le long du chemin, le russe avait apprécié, faisant juste fuir les curieux d’un regard en bombant le torse. Ignorant le garçon, il s’appuya sur ses bras qui tremblèrent un peu, passant une jambe après l’autre sur le lit pour s’installer. Il grimaça un peu. Il se rendait compte qu’il n’y avait pas que sa tête qui avait cogné. Tel un pantin inanimé, il n’avait pu contrôler son corps et son dos, ses bras, et ses jambes avaient bien cognés eux aussi. Il allait avoir de sacrés bleu et courbatures. Il posa sa tête sur l’oreiller. Juste quelques secondes car il se sentait mal installé. Il se redressa, forçant à nouveau sur ses bras pour remonter un peu sur le lit, bloquant sa respiration qu’il relâcha, tout comme ses bras, pour se laisser retomber sur l’énorme oreiller qui leur permettait une position assise. Entre deux, Thanaël avait remarqué du sang sur le dit oreiller blanc immaculé et fit la remarque au russe qu’il était sûrement ouvert derrière la tête avant de partir. Il le regarda quitter les lieux en levant sa main pour toucher l’arrière de sa tête. Il grimaça et regarda ses doigts. Un peu de rouge les teintaient. Merde, manquait plus que ça. Et cette migraine ! Il en comprenait la source maintenant. Il regarda autour de lui pour trouver un truc pour passer un peu la douleur et chercha son sac. Zut ! Il l’avait oublié à côté du corps de Kathleen. Il lui avait fait boire une potion pour l’apaiser en attendant la professionnelle de la santé. Toutes ses fioles étaient dedans. Bon bah il n’avait plus qu’à attendre. Il ferma les yeux, se disant qu’il était très fatigué. Mauvaise idée après un choc à la tête, mais il se moquait bien du bon sens, il voulait dormir.




Peu de temps après, l’infirmerie devint bruyante avec l’arrivée des autres blessés et de l’infirmière, le faisant sursauter. Caché derrière son rideau, il ne vit pas ce qu’il se passa. A un moment, elle vint à lui, l’ausculta et le soigna. Il écopa d’une potion pour les douleurs et d’un beau bandage à la tête. Sinon rien de grave, mais ça il le savait déjà. C’est son corps d’humain qui était merdique. Malgré tout, elle insista pour le garder en observation une nuit. Après la suite fut banale : dîner, médoc’, coucher.




Le lendemain matin, il se réveilla de bonne heure. Il se redressa pour s’asseoir et remarqua qu’il allait beaucoup mieux. Il décida de se lever pour marcher un peu dans l’infirmerie voir à quel point il était endoloris. Des courbatures, comme prévu, mais c’était plutôt potable. Il se demandait comment Kathleen allait, mais ils n’étaient pas amis alors il continua juste à faire quelques pas, cherchant de quoi s’occuper en attendant Pomfresh. Son regard se tourna tout de même vers le lit de Kathleen. Elle était visiblement toujours en vie et en cours de rétablissement. Vladislav ne s’inquiétait pas pour elle, elle était entre de bonne main. Peu de temps après, Pomfresh lui demanda de retourner à son lit. Elle l’examina et lui annonça que tout allait bien, qu’il pouvait partir mais revenir au moindre signe de migraine. Alors qu’il se rhabillait et de préparait à partir, un élève vint à lui avec son sac. Timide, il le lui rendit et partit à toute vitesse sans demander son reste. C’était très gentil de sa part. Une fois prêt, le russe partit sans un regard en arrière. La vie reprenait son cours et sa routine, comme-ci rien ne s’était passé la veille. C’est ainsi que tournait le monde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018

MessageSujet: Re: Séjour post trauma!   Mar 11 Sep - 21:41
Naeva commença à ressentir les sensations revenir en elle, la jeune femme percevait les bruits, les odeurs venait à elle par vague. L'impression d'être écrasé par toutes ces sensations comme si un tsunami s'abattait sur elle, lui donnait envie de replonger dans l'inconscient. Cet inconscient qui lui permettait de savourer du repos, ne pas avoir a réfléchir à quoi que ce soit ne pas se souvenir qu'elle avait failli à sa tâche. Allongée sur le dos, les bras posés le long de son corps, elle ne bougea pas et tout en gardant les yeux fermés la jeune femme résista à l'envie de sortir du lit pour voir celle à qui sa vie était liée. Cela l'amena ensuite à Luka, son ami devait à présent être avec le directeur.

*Comment va t'il ? Que va faire le taré de Ralh pour punir cet acte de violence ?.. J'aimerais tellement que cet idiot n'est pas trop d'ennuie.. Quoi qu'en même temps.. Il mériterait de se faire renvoyer ! Quand je pense qu'un peu plus, elle mourait.. Aurais je survécu à ça ? *


Une angoisse monta en elle, ce qui, inconsciemment la fit ouvrir les yeux. Au final, ses pensées étaient déjà bien assez sombre, elle ne pouvait rester les yeux fermés. En plus de ça, les battements de son cœur commencèrent à s'emballer. Voilà qu'elle se mettait à faire une crise d'angoisse.

*Sérieusement ? Ce n'est pas le moment.. *

Se remettant en position assise, la cinquième année, qui ne se préoccupait de personne pour le moment, mit sa main bandée, contre sa poitrine. Et se mit à prendre des petites respirations pour calmer ce cœur trop entreprenant, cette angoisse qui la rongeait. C'est à ce moment qu'elle eut la surprise de découvrir une missive qui lui était adressé. Une fois, son cœur calmé elle tendit une main incertaine vers ce parchemin. Elle avait un mauvais pressentiment ce bout de papier ne lui inspirait rien de bon. Et.... Après avoir lu, il était clair que son pressentiment avait été le bon. Ce mot écrit de la main du vert et argent semblait être une sorte de grosse blague qu'on lui faisait.

* Putain.. Luka !!! Mais c'est pas vrai.. A quoi joue ce mec ??? C'est quoi ce délire ? Il me fait quoi là ? *


La colère s'empara de la jaune et noire qui sans attendre, se leva enfila sa tenue et, fila loin de l'infirmerie sans l'accord de Mme Pomfresh. Par ailleurs cette femme, criait derrière elle pour qu'elle revienne se reposer encore un peu. Malgré tout, la Evans ne s'arrêta pas, et couru tant et si bien qu'elle sema cette vieille dame. Pendant sa course, elle se remémora que Vladislav Wolkoff était à l'infirmerie, ce qui était étrange ce fût qu'elle n'avait pas vue sa cousine. Oui bon, ce n'était pas le moment de songer à ça me direz vous, mais il semblait que son esprit veuille lui faire oublier cette lettre surréaliste en la faisant capter des détails idiots.

* Le Russe à du me prendre pour une cinglée à partir en version furie.. Roo et puis après tout je m'en bas les ovaires.. Ca l'aura au moins distrait cinq minutes. *

Ne sachant plus ou elle en était, le demoiselle continua sa course le plus loin possible de tout être humain, elle fuyait les curieux qui allaient forcément lui poser des questions et là.. Elle ne pouvait simplement pas, émotionnellement parlant la jeune femme était trop instable. Après tout, elle avait vue un de ses amis venait d'essayer de tuer sa cousine. Et les raisons qui lui avaient énumérés, étaient à ce qu'il disait fausses. Ne sachant plus que penser, son cœur et sa raison oscillait pour déterminer quelle était la vérité.

* Comment peux tu me faire une telle chose Luka ? Que suis je sensée croire ? Je t'aurais tout à fait pardonné si elle t'avait fait du mal et que tu te vengeais.. Même si tu es allé bien trop loin.. Mais là.. Là comment veux tu que je fasses.. Que dois je croire ? Je suis perdue.. tu n'avais pas le droit*

Des larmes se mirent à couler sans qu'elle ne puisse les retenir pendant qu'elle continuait à courir en direction de la lisière de la forêt, là ou leur jeu avait permis à leur amitié de naître. Une fois sur place, elle ne put s'empêcher de frapper un arbre, de se laisser tomber par terre, laissant sa peine, sa frustration et ses doutes s'éloigner au fil des larmes qui inondaient ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Séjour post trauma!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart RPG  :: Poudlard :: A l'intérieur du Château :: Troisième Étage :: L'Infirmerie-